Facebook et Whatsapp vont-ils devenir payants en 2020 ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Facebook et Whatsapp vont-ils devenir payants en 2020 ?

Publié le 21/01/2020 à 17:26 - Mise à jour à 17:28
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Alors que Facebook a une nouvelle fois renoncé à la mise en ligne de publicités sur Whastapp, la question de la gratuité du réseau social de Mark Zuckerberg revient régulièrement.

La question revient de manière récurrente sur les réseaux sociaux. Elle est relancée par les campagnes de messages groupés qui l’annoncent régulièrement. Vous en avez peut-être d'ailleurs reçu un ces derniers jours. En substance, il vous invite à prouver votre fidélité à Facebook en partageant rapidement un message à un grand nombre de contacts. Objectif : être répertorié comme utilisateur assidu et ainsi éviter de devoir payer (1 cent) par message envoyé.

« Si c'est gratuit, c'est vous le produit »
Ce type de messages qui apparaît à intervalle régulier depuis une dizaine d’années sur les réseaux sociaux est donc un hoax. Cependant, comme le précisait Laurent Chemla, informaticien membre de la Quadrature du Net, en 2016, il est bon de garder en tête qu’à défaut d’argent, l’utilisateur de Facebook ne surfe pas gratuitement, loin de là. « Pour résumer : Facebook publie vos contenus (sans vous payer) pour attirer du public vers les écrans de publicité qu’il vend. Il revend (sans les payer) vos données personnelles à ses clients (les régies publicitaires) pour qu’elles puissent mieux vous cibler. Puis il vous propose – à vous – de payer pour que vos contenus soient plus visibles que les autres (et donc pour attirer plus de visiteurs vers les écrans de pub de ses clients), avant finalement de vous proposer d’acheter ses actions pour espérer enfin toucher une part du fric que votre travail rapporte. »

A lire aussi Surveillance: Edward Snowden conseille aux Français d'éviter Whatsapp

 

La publicité sur WhatsApp reportée... jusqu'à quand ?
Qu’en est-il de WhatsApp ? Au printemps 2019, son propriétaire, Facebook, annonçait l’arrivée de publicités afin de monétiser l’appli. Elles devaient s’intégrer au Statut, l’équivalent des Stories d’Instagram. Mais le 16 janvier dernier, on apprenait que Mark Zuckererg a décidé de faire marche arrière, sans doute  découragé par la démission des fondateurs de WhatsApp. Reste que si l’appli de communication est utilisée par un milliard et demi d’utilisateurs, elle n’a pas trouvé son modèle économique. Il y a donc fort à parier qu’elle ne restera pas éternellement gratuite. Le sujet de l’intégration de publicités, comme c’est déjà le cas sur Facebook et sur Instagram depuis plusieurs années, devrait donc revenir sur la table dans quelques temps. Au profit, certainement, d’autres applications de messageries telles que Telegram et Signal.

A lire aussi :

Emploi : peut-on être licencié à cause de photos sur Facebook ou Instagram ?

Divan Gate : quand des médecins se moquent de leurs patients sur Facebook

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Whatsapp et Facebook comptent respectivement 20 et 35 millions d'utilisateurs en France

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-