Facebook Messenger: les conversations peuvent désormais être secrètes

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 11 juillet 2016 - 13:50
Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Crédits
©Dado Ruvic/Reuters
Facebook propose depuis le 8 juillet des conversations secrètes aux utilisateurs de Messenger.
©Dado Ruvic/Reuters
Le réseau social Facebook propose désormais aux utilisateurs de Messenger de rendre leurs conversations secrètes en activant une nouvelle fonctionnalité baptisée "Secret Conversations". L'objectif: renforcer son dispositif anti-surveillance.

Facebook mise sur la sécurité et la confidentialité. Depuis vendredi 8, le réseau social propose une nouvelle option pour Messenger baptisée "Secret Conversations". Cette fonctionnalité, qui n'est pas activée par défaut, a de quoi séduire les utilisateurs qui souhaitent protéger leurs échanges. L'objectif: éviter qu’une tierce personne ne puisse interférer ou visualiser la conversation entre deux personnes ou un groupe d’amis. Concrètement, lorsque l'outil est activé, les messages sont chiffrés et ne peuvent donc être lus que sur les appareils des utilisateurs. Ni les pirates, ni les forces de l'ordre, ni encore Facebook ne peuvent intercepter la communication.

"Vous nous avez dit que vous aviez parfois besoin de plus de sécurité – peut-être pour discuter d’informations privées comme une maladie ou une question de santé avec vos amis proches et votre famille, ou pour envoyer des données financières à votre comptable", a précisé Facebook dans un communiqué. Chose dite, chose faite. Seulement voilà: pour le moment, cette technologie n'est disponible que sur un nombre de comptes limités pour une phase de test. Elle sera étendue à l'ensemble du réseau pendant l'été mais protègera uniquement les messages textes et non les GIFs et les vidéos.  

En parallèle, une option permet de définir un "compte à rebours", comme dans Snapachat, au terme duquel les messages "s'autodétruisent".  "Fournir aux gens des moyens de communiquer en toute sécurité contribue de manière importante au fait de rendre le monde plus ouvert et plus connecté", a indiqué David Marcus, vice-président du réseau social. Pour lui, cette option est notamment utile pour échanger des informations médicales avec un médecin ou bien alors partager des données personnelles et financières avec des proches. De son côté, WhatsApp, propriété de Facebook, a déjà mis en place le chiffrement pour la totalité des échanges et des utilisateurs, et ce par défaut.

Il y a quelques mois, le FBI avait engagé un bras de fer judiciaire avec Apple, dans le but d'obtenir l'accès aux informations personnelles du tueur de San Bernardino qui avait fait 14 morts en décembre dernier. Mais la marque à la pomme avait refusé de coopérer avec les autorités. Ces derniers avaient toutefois réussi à trouver un autre moyen d'accéder aux données du téléphone.

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation de la nouvelle fonctionnalité de Facebook)

 

À LIRE AUSSI

Image
Facebook est le réseau social avec le plus d'utilisateurs.
Facebook: le réseau social lance son bouton "anti-suicide" en France
Facebook a annoncé cette semaine le lancement de sa fonction "anti-suicide" en France et à l'international. Jusqu'alors réservé aux Etats-Unis et aux pays anglo-saxons...
17 juin 2016 - 16:39
Lifestyle
Image
Le 7 juillet il sera trop tard pour récupérer vos photos de téléphone synchronisées avec Facebook.
Facebook ne supprimera pas toutes vos photos mais presque
Facebook continue de forcer la main de ses utilisateurs. A partir du 7 juillet certaines photos stockées sur Facebook depuis un téléphone disparaîtront purement et sim...
14 juin 2016 - 14:56
Lifestyle
Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Facebook: une faille détectée dans sa messagerie
Une faille dans la messagerie Facebook aurait permis à des pirates informatiques de changer le contenu des conversations, a révélé ce mardi l’éditeur d’antivirus israé...
07 juin 2016 - 16:56
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.