Galileo: la moitié des satellites sont en place

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Galileo: la moitié des satellites sont en place

Publié le 25/05/2016 à 15:14 - Mise à jour à 15:35
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La moitié des satellites de la constellation Galileo sont désormais en place. Les douze derniers seront envoyés dans les mois à venir par la fusée Ariane 5 spécialement modifiée pour l'occasion. Si tout se passe sans encombre "on va pouvoir passer en phase d’exploitation et proposer des services initiaux d’ici la fin de l’année", a annoncé le Centre national d'étude spatiale dans un communiqué.

Grande nouvelle pour l'Union européenne: la moitié de la constellation Galileo est désormais en place. "Un pas de plus vers l'autonomie de l'Europe en matière de navigation par satellites", s'est félicité Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace dans un communiqué mardi 24, après que le lanceur Soyouz a placé les 13 et 14èmes satellites Galiléo sur une orbite située à une altitude de 23.522 km. Ce décollage intervient après les trois lancements des 28 mars, 11 septembre et 17 novembre derniers.

Douze satellites doivent encore être envoyés dans l’espace au cours de trois lancements réalisés cette fois par la fusée Ariane 5, modifiée spécialement pour l’occasion, afin de pouvoir accueillir d’un coup quatre satellites sous sa coiffe. Le prochain décollage aura lieu en novembre.

Si tout se passe sans encombres, la constellation pourra fournir ses premiers service à la fin de l'année, laisse entendre le Centre national d'étude spatiale dans un communiqué. "On va pouvoir passer en phase d’exploitation et proposer des services initiaux d’ici la fin de l’année", explique ainsi Pascale Flagel, responsable du programme Navigation au CNES. "Un peu partout à la surface du globe, on pourra avoir un signal Galileo", renchérit Jean-Yves Le Gall, président du CNES. Les signaux des satellites Galileo "seront compatibles et interopérables avec les autres systèmes de navigation par satellite mais l’un des atouts majeurs de Galileo sera sa précision, voisine du mètre, avant que des systèmes de traitement supplémentaires n’affinent encore ce paramètre", est-il précisé.

Projet emblématique de la Commission européenne, Galileo a pour but de réduire la dépendance de l'Europe face au GPS américain, omniprésent, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à sa très grande précision. En tout, le déploiement des satellites coûtera environ sept milliards d'euros. Il faudra ensuite 500 à 600 millions d'euros pour les gérer et les renouveler.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le placement des 13 et 14ème satellites Galileo s'est fait avec succès.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-