"Godblessyoo": une application pour bénir ses amis à travers une photo sanctifiée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Godblessyoo": une application pour bénir ses amis à travers une photo sanctifiée

Publié le 07/12/2016 à 11:58 - Mise à jour à 12:00
©Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Une application d'un tout nouveau genre sera lancée lundi prochain par une startup de Mont-Saint-Aignan, au nord de Rouen. Elle vise à prendre une photo, depuis son smartphone ou sa galerie, de la bénir avec le doigt et de l'envoyer vers ceux à qui on veut du bien.

Prendre une photo, la bénir et l'envoyer avec son smartphone vers ceux à qui on veut du bien: voilà ce que va permettre l'application "Godblessyoo", qui sera lancée lundi par une startup de Mont-Saint-Aignan, au nord de Rouen. A l'origine de cette idée, Sébastien Poncelet, 40 ans, entrepreneur catholique, qui, à la tête d'une petite équipe de quatre personnes, veut "propager le bien dans le monde".

"Contrairement aux idées reçues, la bénédiction n'est pas réservée aux seuls prêtres", explique le concepteur de "Godblessyoo" ("Dieu vous bénisse") au cours d'une présentation mardi 6 au soir, rappelant que nos aïeux bénissaient des amis de passage, une pratique que l'on rencontre encore aux Etats-Unis. L'application, qui permettra des "messages positifs, spirituels, bienvenus dans cette période troublée" pourra être téléchargée gratuitement sur les smartphones de système Android ou IOS (Apple). La manipulation est aisée: on prend une photo directement ou depuis sa galerie d'images, on la "bénit" avec le doigt puis on l'envoie.

Sur son écran on peut faire soit un signe de croix, soit dessiner un ictus (deux courbes horizontales qui se croisent, figurant un poisson stylisé, signe chrétien très ancien que préfèrent les protestants) ou encore un cœur pour les non croyants. "Le destinataire recevra en surimpression le signe sur la photo, laquelle sera géolocalisée et nominative", indique Sébastien Poncelet.

La petite startup entend bien développer son application au-delà des frontières hexagonales. "Elle a été conçue pour l'international et nous pensons faire un carton en Afrique, en Amérique Latine et aux Etats-Unis", pronostique le startuper dont l'optimisme semble à toute épreuve. Le modèle économique sera celui d'un réseau social dont la valeur se mesure au nombre d'utilisateurs. La petite entreprise en attend 146.000 en 2017 (12.500 en France) et vise les 26 millions en 2020 (143.700).

La petite équipe compte bien aller présenter sa trouvaille technologique au pape François, dès le début de 2017. Elle compte sur le père Geoffroy de la Tousche de Dieppe, expert pour l'Eglise en réseaux sociaux, qui suit le projet depuis le début et qui a ses entrées au Vatican. Pourquoi ne pas avoir prévu un signe pour les musulmans? "En raison du rapport de l'islam avec l'image", explique le père de la Tousche. "Mais dans cette religion aussi on bénit et il faudra trouver quelque chose pour eux", promet-il.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'application pourra être téléchargée gratuitement sur les smartphones de système Android ou IOS (Apple).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-