Instagram crée un filtre anti-harcèlement

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 02 août 2016 - 11:55
Image
Instagram smartphone applications
Crédits
©Pexels
Instagram compte aujourd'hui 550 millions d'utilisateurs à travers le monde.
©Pexels
Instagram part en guerre contre le cyber-harcèlement en mettant en place plusieurs fonctionnalités permettant de réduire au silence les "trolls". Les commentaires inappropriés, racistes et sexistes sont dans le viseur du réseau social.

Plongé au cœur d’une polémique depuis plusieurs mois, le réseau social de photographie Instagram réagit en introduisant un filtre anti-harcèlement qui permettra de "modérer" les commentaires agressifs ou dégradants en les bloquant automatiquement.

Lancée en 2010 et disponible sur iOS, Android et Windows Phone, l’application compte aujourd’hui 550 millions d’utilisateurs à travers le monde. En 2012, l’entreprise est racheté par Facebook pour 1 milliard de dollars. Chaque jour, des millions de photos sont postées sur ce réseau social, mais souvent des dérives les accompagnent.

Instagram peut s’avérer un excellent outil pour s’improviser photographe, regarder des beaux paysages, ou alors suivre le train de vie d’autres personnes (le concept des blogs est reporté sur Instagram), ou tout simplement se faire connaître, avec des photos drôles, originales, insolites… Mais certains utilisateurs, souvent cachés sous un pseudonyme, profitent de cet anonymat pour insulter, rabaisser ou ridiculiser les autres utilisateurs via le système de commentaires. Ces personnes pensent en effet que la politesse et le civisme ne sont pas de mise sur ces plateformes et les utilisent même comme des sortes de "défouloirs". Leurs actions peuvent avoir de lourdes répercussions, notamment lorsqu’ils s’en prennent à un public plus vulnérable, fragile, comme les adolescents.

Afin de lutter contre ce cyber-harcèlement, un filtre sera mis en place, permettant de bloquer automatiquement certains commentaires, injures et emojis. Mais ce n’est pas tout: chaque utilisateur sera maintenant en mesure de choisir que certains termes ou phrases n’apparaissent pas en-dessous de leur photo. Si cela ne s’avère pas être assez dissuadant pour les "trolls", l’utilisateur peut aussi choisir de désactiver les commentaires, et plus personne ne pourra en poster sur son "profil".

Nicky Jackson Colaco, la directrice de la politique publique de la solution a confié au Washington Post: "Notre objectif est de faire d’Instagram un espace d’expression personnelle qui soit amical, fun et surtout sûr. Nous avons tout juste commencé à donner aux comptes ayant un grand nombre de commentaires une option pour les modérer. En apprenant davantage, nous avons hâte d’améliorer l’expérience des commentaires à l’ensemble de notre communauté".

Le problème du harcèlement se pose sur tous les réseaux sociaux et est compliqué pour ces derniers: s’ils ne font rien, ils sont accusés de complicité, s’ils se battent contre, ils sont accusés de censure. Instagram bannira donc certains mots ou expressions mais souhaite laisser le choix aux utilisateurs de ce qu’ils veulent voir apparaître ou non.

 

À LIRE AUSSI

Image
Un nouveau emoji.
Emojis: 72 petits nouveaux débarquent sur nos claviers (VIDEO)
Au total, 72 nouveaux emojis sont disponibles depuis mardi sur nos smartphones. Ces émoticônes, dont certains évoquent les Jeux Olympiques de Rio, ont été créés par co...
22 juin 2016 - 10:39
Société
Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Facebook explose son chiffre d'affaires mais ne paie toujours pas ses impôts (VIDEO)
Facebook écrase la concurrence et son nombre d'utilisateurs pourrait bientôt atteindre les 2 milliards. Son optimisation fiscale pousse les services fiscaux américains...
29 juillet 2016 - 17:12
Tendances éco
Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Facebook Messenger: les conversations peuvent désormais être secrètes
Le réseau social Facebook propose désormais aux utilisateurs de Messenger de rendre leurs conversations secrètes en activant une nouvelle fonctionnalité baptisée "Secr...
11 juillet 2016 - 13:50
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine