Instagram crée un filtre anti-harcèlement

Instagram crée un filtre anti-harcèlement

Publié le 02/08/2016 à 09:55 - Mise à jour à 10:04
©Pexels
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Instagram part en guerre contre le cyber-harcèlement en mettant en place plusieurs fonctionnalités permettant de réduire au silence les "trolls". Les commentaires inappropriés, racistes et sexistes sont dans le viseur du réseau social.

Plongé au cœur d’une polémique depuis plusieurs mois, le réseau social de photographie Instagram réagit en introduisant un filtre anti-harcèlement qui permettra de "modérer" les commentaires agressifs ou dégradants en les bloquant automatiquement.

Lancée en 2010 et disponible sur iOS, Android et Windows Phone, l’application compte aujourd’hui 550 millions d’utilisateurs à travers le monde. En 2012, l’entreprise est racheté par Facebook pour 1 milliard de dollars. Chaque jour, des millions de photos sont postées sur ce réseau social, mais souvent des dérives les accompagnent.

Instagram peut s’avérer un excellent outil pour s’improviser photographe, regarder des beaux paysages, ou alors suivre le train de vie d’autres personnes (le concept des blogs est reporté sur Instagram), ou tout simplement se faire connaître, avec des photos drôles, originales, insolites… Mais certains utilisateurs, souvent cachés sous un pseudonyme, profitent de cet anonymat pour insulter, rabaisser ou ridiculiser les autres utilisateurs via le système de commentaires. Ces personnes pensent en effet que la politesse et le civisme ne sont pas de mise sur ces plateformes et les utilisent même comme des sortes de "défouloirs". Leurs actions peuvent avoir de lourdes répercussions, notamment lorsqu’ils s’en prennent à un public plus vulnérable, fragile, comme les adolescents.

Afin de lutter contre ce cyber-harcèlement, un filtre sera mis en place, permettant de bloquer automatiquement certains commentaires, injures et emojis. Mais ce n’est pas tout: chaque utilisateur sera maintenant en mesure de choisir que certains termes ou phrases n’apparaissent pas en-dessous de leur photo. Si cela ne s’avère pas être assez dissuadant pour les "trolls", l’utilisateur peut aussi choisir de désactiver les commentaires, et plus personne ne pourra en poster sur son "profil".

Nicky Jackson Colaco, la directrice de la politique publique de la solution a confié au Washington Post: "Notre objectif est de faire d’Instagram un espace d’expression personnelle qui soit amical, fun et surtout sûr. Nous avons tout juste commencé à donner aux comptes ayant un grand nombre de commentaires une option pour les modérer. En apprenant davantage, nous avons hâte d’améliorer l’expérience des commentaires à l’ensemble de notre communauté".

Le problème du harcèlement se pose sur tous les réseaux sociaux et est compliqué pour ces derniers: s’ils ne font rien, ils sont accusés de complicité, s’ils se battent contre, ils sont accusés de censure. Instagram bannira donc certains mots ou expressions mais souhaite laisser le choix aux utilisateurs de ce qu’ils veulent voir apparaître ou non.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Instagram compte aujourd'hui 550 millions d'utilisateurs à travers le monde.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-