iPhone: un logiciel malveillant détecté en Chine

iPhone: un logiciel malveillant détecté en Chine

Publié le 06/11/2014 à 16:33 - Mise à jour le 07/11/2014 à 16:16
©Carlo Allegri/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): A.Z
-A +A

Un logiciel malveillant visant l'iPhone vient d'être détecté en Chine. Baptisé WireLurker, il est capable, par le biais d'un Mac, de remplacer sur le téléphone des applications authentiques par des versions infectées, qui serviront ensuite à récupérer des informations confidentielles.

Au même titre que Microsoft ou Android, Apple n'est pas exempt d'être touché par des virus. Pourtant, dans l'imaginaire collectif, les produits de la marque à la pomme seraient épargnés de toute contamination. Mais ça, c'était avant.

Un pseudo-virus, visant les produits Apple, notamment les iPhone, vient d'être découvert par la société américaine de sécurité informatique Palo Alto Networks. A proprement parler, il ne s'agit pas là d'un virus mais d'un logiciel malveillant de type "cheval de Troie". Selon Apple, il émanerait de la Chine, où se situeraient la majorité des victimes.

Baptisé WireLurker, ce "virus" est en activité depuis six mois environ. Il se transmet lorsqu'un utilisateur achète un logiciel sur le site Maiyadi App Store, une plate-forme concurrente au Mac App Store. Une fois installé sur un Mac OS X, le virus agirait dès qu’un appareil sous iOS (iPhone, iPad) est raccordé à l’ordinateur par le biais d’un port USB. Il pourrait ensuite corrompre les applications installées, accéder à la messagerie, ainsi qu'à l'annuaire des contacts. Selon la société à l'origine de la découverte, ce logiciel malveillant est "le plus important jamais découvert", en faisant référence aux dégâts causés. Quelque 467 applications infectées ont été téléchargées plus de 350.000 fois depuis six mois. Elles ont pu toucher des "centaines de milliers d'utilisateurs".

Par le biais d'un communiqué publié mercredi 5, Apple a réagi: "Nous sommes au courant qu’un logiciel malveillant est disponible au téléchargement sur un site consulté par des utilisateurs chinois et nous avons bloqué les applications concernées pour éviter qu’elles ne se lancent". La firme conseille aux utilisateurs de télécharger et d'installer des logiciels venant de sources sûres, comme les boutiques d'applications officielles.  

Auteur(s): A.Z

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un logiciel malveillant, baptisé "WireLurker", vise les iPhone.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-