Le mystère des tempêtes géantes de Saturne élucidé

Auteur(s)
VL
Publié le 14 avril 2015 - 16:10
Image
Vue d'une tempête géante sur Saturne.
Crédits
©JPL/Nasa
Les tempêtes de Saturne (la traînée blanche) sont d'une telle puissance qu'elles traversent la planète.
©JPL/Nasa
Tous les 30 ans environ, une immense tempête se déchaîne sur la planète Saturne. Le phénomène est observé depuis plus d'un siècle mais ce n'est que lundi 13 qu'une équipe de chercheurs en a dévoilé l'explication.

C'est un phénomène qu'un féru d'astronomie ne voudra manquer pour rien au monde. Et pour cause, il ne se produit que deux à trois fois dans une vie. Tous les 30 ans environ, une immense traînée blanchâtre traverse la surface de la planète Saturne.

Depuis des années, on sait qu'il s'agit de gigantesques tempêtes, suffisamment importantes pour être observées depuis la Terre avec un télescope depuis 140 ans. Mais les causes de ce phénomène, de sa rareté et de sa régularité restaient un mystère. Une équipe de chercheurs du California Institute of Technology pense pourtant l'avoir élucidé, selon leur étude publié lundi 13 dans la revue Nature Geoscience.

Une tempête se produit lorsque de la vapeur d'eau, les nuages, se condense sous l'effet du froid en altitude ce qui provoque la pluie. Or dans le cas de Saturne, la vapeur d'eau a beaucoup de difficulté à s'élever. L'atmosphère de la planète est en effet chargée en hélium et hydrogène, plus légers que les molécules d'eau. Ils flottent donc plus haut et monopolisent la plupart du temps les couches fraiches de l'atmosphère.

Les molécules d'eau plus denses ne peuvent donc pas refroidir et entraîner des précipitations. Mais sur une longue période, de 30 ans environ, la chaleur des couches supérieures (helium et hydrogène donc) se dissipe dans l'espace. La vapeur d'eau plus chaude peut alors remonter et refroidir à son tour. Après 30 ans de gestation, pas étonnant que la tempête qui s'en suit soit alors colossale.

Saturne serait donc tout simplement une planète très lente. Les composantes de son atmosphère y circulent peu, il faut donc attendre que le froid de l'espace fasse son œuvre. Cette densité atmosphérique particulière explique également pourquoi cette singularité ne s'observe pas sur d'autres planètes de notre système solaire.

Si le phénomène est très rare, l'observer est tout de même facile de par sa taille mais aussi sa durée. Les tempêtes saturniennes durent en effet plusieurs mois. La dernière s'était étalée sur 267 jours entre 2010 et 2011 et avait totalement ceinturé la planète.

 

À LIRE AUSSI

Image
Ganymède, la plus grosse lune de Jupiter.
Un océan caché sous la glace de la plus grosse lune de Jupiter
La NASA a confirmé jeudi 12 l'existence d'un immense océan d'eau salée sur Ganymède, la plus importante lune de Jupiter. Une trouvaille qui ouvre de nouvelles perspect...
13 mars 2015 - 15:04
Société
Image
Photo de Neptune prise par la sonde de la NASA Voyager-2 en 1989.
Système solaire: Neptune et Pluton pourraient cacher deux planètes inconnues
Notre système solaire comporte-t-il deux nouvelles planètes, cachées derrière Neptune et Pluton? C'est l'hypothèse (audacieuse) de chercheurs espagnols et britanniques...
19 janvier 2015 - 21:19
Société