Le prix Nobel de chimie décerné à Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar

Le prix Nobel de chimie décerné à Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar

Publié le 07/10/2015 à 13:46 - Mise à jour à 14:18
©AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le prix Nobel de Chimie a été remis conjointement à trois scientifiques suédois, américain et turc ce mercredi. Il récompense Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar pour leurs travaux sur la réparation de l'ADN qui ont aujourd'hui des applications médicales.

Le troisième prix Nobel de l'année, celui de chimie, a été remis ce mercredi. Une nouvelle fois, plusieurs récipiendaires ont été honorés. Il s'agit du Suédois Tomas Lindahl, de l'Américain Paul Modrich et du Turco-Américain Aziz Sancar pour leurs travaux sur la réparation de l'ADN.

En effet, les cellules du corps humain sont capables, lorsqu'elles sont endommagées, de réparer leur ADN. Le corps conserve ainsi sa mémoire génétique même après que des cellules ont été abimées, par exemple par des rayons ultraviolets. Les trois scientifiques sont parvenus à identifier les mécanismes de cette "boîte à outil des cellules" . Leurs travaux ont donc permis d'appliquer cette technique dans le domaine médical, notamment pour des nouveaux traitements de certains cancers.

Les trois lauréats n'ont pas travaillé directement ensemble a précisé l'Académie royal des sciences de Suède qui décerne les fameux prix. Mais la conjugaison de leur découvertes personnelles a permis d'obtenir ce résultat.

A noter que beaucoup attendaient que la Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer Doudna soient récompensées pour l'invention des "ciseaux moléculaires", une enzyme programmable pour "découper" l'ADN. Une découverte dont la paternité est cependant l'enjeu de débats.

Fait assez rare dans l'octroie des prix Nobel, l'un des lauréats, Tomas Lindahl, est également membre de l'Académie royale. Celle-ci a précisé qu'il n'avait bien sûr pas participé au processus de désignation. Aziz Sancar est le premier turc à recevoir la prestigieuse récompense.

Lundi 5, le prix Nobel de physiologie et de médecine a été remis à l'Irlandais William Campbell, le Japonais Satoshi Omura, et la Chinoise Youyou Tu. Celui de physique a été décerné au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur B. McDonald, mardi 6. Le prix Nobel de littérature sera remis jeudi 8, celui de la paix vendredi 9 et les cérémonies se concluront lundi 12 avec le prix Nobel d'économie.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar ont étudié la "boîte à outils" des cellules pour réparer l'ADN.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-