Les réseaux sociaux s'engagent à lutter contre les commentaires haineux en Europe

Les réseaux sociaux s'engagent à lutter contre les commentaires haineux en Europe

Publié le 31/05/2016 à 18:54 - Mise à jour à 19:04
©Dado Ruvic/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft ont signé un texte les engageant à lutter contre les propos haineux circulant sur leurs supports en Europe, a annoncé la Commission européenne ce mardi. Car "les médias sociaux sont malheureusement l'un des outils que les groupes terroristes utilisent pour radicaliser des jeunes gens et que les racistes utilisent pour répandre la violence et la haine", a expliqué la commissaire chargée de la Justice dans un communiqué.

Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft ont signé un code de bonne conduite les engageant à lutter contre les propos haineux distillés en ligne en Europe, a annoncé ce mardi 31 la Commission européenne. Ces entreprises s'y engagent à "avoir des procédures claires et efficaces pour examiner" les signalements de "discours de haine illégaux" sur leurs supports, selon le texte publié par l'exécutif européen. La "majorité des signalements valides" demandant la suppression de tels contenus devront être examinés "en moins de 24 heures" et supprimés si nécessaire, est-il notamment prévu dans ce code.

Les signataires s'engagent par ailleurs à former régulièrement leurs employés "sur les évolutions sociétales actuelles" et à "intensifier la coopération entre elles et avec d'autres plateformes et médias sociaux pour améliorer le partage des bonnes pratiques". "Les récentes attaques terroristes nous ont rappelé le besoin urgent de nous préoccuper des discours de haine illégaux sur internet", a estimé la commissaire chargée de la Justice, Vera Jourova, citée dans un communiqué. "Les médias sociaux sont malheureusement l'un des outils que les groupes terroristes utilisent pour radicaliser des jeunes gens et que les racistes utilisent pour répandre la violence et la haine", a-t-elle souligné.

Twitter "reste engagé à laisser les tweets circuler", mais il y a "une claire distinction entre la liberté d'expression et une conduite qui incite à la violence et à la haine", a estimé Karen White, responsable des politiques européennes du réseau social, citée dans le communiqué de la Commission. "Nous exhortons les utilisateurs à utiliser nos outils de +reporting+ (signalement) s'ils trouvent du contenu dont ils pensent qu'il viole nos standards, afin que nous puissions enquêter", a encouragé de son côté Monika Bickert, responsable de "la gestion des politiques globales" pour Facebook.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les médias sociaux s'engagent à "avoir des procédures claires et efficaces pour examiner" les signalements de "discours de haine illégaux" sur leurs supports.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-