L'homme et le singe ont un ancêtre commun et ce sont des bactéries intestinales qui le prouvent

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'homme et le singe ont un ancêtre commun et ce sont des bactéries intestinales qui le prouvent

Publié le 26/07/2016 à 09:07
©DR/Scientific Reports
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Certaines bactéries présentes dans notre flore intestinale dateraient d’au moins quinze millions d’années, soit bien avant l’apparition de l’Homme. C’est ce que révèle une étude publiée jeudi dans la revue américaine "Science".

Si l'homme descend bien du signe, il partage également avec lui une partie de sa flore intestinale. C'est ce que vient de montrer une équipe internationale qui a publié ses conclusions dans la revue Science jeudi 21. D'autant plus que certains de ces micro-organismes sont vieux de plusieurs millions d'années.

"Nous montrons avec cette recherche que certaines bactéries intestinales humaines descendent directement de celles qui vivaient dans les intestins de nos ancêtres communs avec les singes", a indiqué Andrew Moeller, l'un des co-auteurs de l'étude."Cela prouve qu’il y a une lignée ininterrompue de ces bactéries depuis des millions d’années", depuis l’émergence des singes africains.

Cette découverte importante sur le microbiote intestinal (ensemble des micro-organisme vivant dans l'intestin) a été possible grâce au séquençage génétique des échantillons de matières fécales issues de singes sauvages d'Afrique ( 47 chimpanzés, 24 bonobos et  24gorilles) mais aussi de 16 personnes résidant aux Etats-Unis.

L'objectif de cette étude était de déterminer l'origine de ces bactéries humaines et animales et leur âge. Preuves génétiques à l'appui, l'exploration de leur ADN a permis de montrer que l'évolution de ces bactéries en souches distinctes correspond au moment où les ancêtres communs à l'homme et au singe ont évolué vers des espèces distinctes, soit il ya plus de 15 millions d'années, à l'époque où l'espèce humaine n'existaient pas encore.

En outre, les chercheurs ont mis en évidence une évolution des bactéries en différentes souches, lorsque les ancêtres communs ont commencé à évoluer en diverses espèces. Le premier clivage serait intervenu il y a environ 15,6 millions d’années, quand la lignée des gorilles a divergé de celle des autres hominidés. Une seconde séparation aurait eu lieu il y a 5,3 millions d’années, au moment où la branche humaine s’est séparée de celles des chimpanzés et des bonobos.

"Nous savions depuis longtemps que les humains et nos plus proches cousins, les grands singes, ont ces bactéries dans leurs intestins", a relèvé Andrew Moeller. "La plus grande question à laquelle nous cherchions à répondre était celle de savoir d'où viennent ces bactéries, de notre environnement ou de notre évolution, et combien de temps les lignées ont persisté", a-t-il ajouté. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Certaines bactéries présentes dans notre flore intestinale dateraient d’au moins quinze millions d’années, soit bien avant l’apparition de l’Homme.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-