Pour que des vaches attaquent un camping, elle embrase 350 bottes de foin

Pour que des vaches attaquent un camping, elle embrase 350 bottes de foin

Publié le 24/08/2018 à 07:49 - Mise à jour à 07:50
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Sous l'emprise de la drogue une femme a mis le feu à 350 balles de foin, début août, à Saint-Martial-Viveyrols. Elle a agi ainsi en espérant que les vaches, prisent de panique détruiraient le camping voisin.

C'est ce qui s'appelle avoir la dent dure. Une femme de 37 ans a mis le feu à 350 balles de foin, le 8 août dernier, à Saint-Martial-Viveyrols, en Dordogne. Motif de cette attitude pour le moins dangereuse: se venger des clients d'un camping qu'elle fréquentait.

Comme le rapporte le journal Sud-Ouest, qui révèle cette étrange affaire, l'incendiaire présumé, âgé de 37 ans, a été interpellé par les gendarmes après avoir mis le feu à 350 balles de foin. L'incendie avait été repéré par les pompiers qui avaient prévenu les forces de l'ordre et éteint une à une les balles de foin embrasées.

Voir - Incendie à Aubervilliers : l'hypothèse d'un court-circuit privilégiée 

Au moment de son interpellation, l'état de la suspecte n'était pas compatible avec une garde à vue. Et pour cause, "elle avait consommé cannabis et amphétamines. Elle a d’abord été hospitalisée sous contrainte à l’hôpital Vauclaire, à Montpon-Ménestérol", précise le quotidien. La femme a finalement pu être auditionnée, mardi 21, une fois qu'elle n'était plus sous l'emprise de ces substances illicites.

Ainsi, elle a indiqué aux gendarmes, que l'on imagine sans peine surpris, qu’elle était en colère contre des personnes du camping de Verteillac, là où elle logeait. Par conséquent, elle avait décidé d'embraser ces balles de foin de façon à effrayer un troupeau de vaches qui aurait alors détruit le camping, pris de panique.

La pyromane devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Périgueux le 16 janvier 2019.

Lire aussi:

Incendie à Aubervilliers: la maire critique le gouvernement, qui se défend

Sept blessés graves, dont cinq enfants, dans un incendie à Aubervilliers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sous l'emprise de la drogue une femme a mis le feu à 350 balles de foin à Saint-Martial-Viveyrols.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-