Pourquoi les géants du web se lancent-ils dans le passeport vaccinal numérique?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pourquoi les géants du web se lancent-ils dans le passeport vaccinal numérique?

Publié le 21/01/2021 à 10:22 - Mise à jour à 10:35
Unsplash / Markus Winkler
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les critiques sont très nombreuses contre le projet d’un passeport vaccinal. On redoute notamment les problèmes de discrimination,  et pour l’OMS, le vaccin n’est pas une garantie suffisante pour permettre l’entrée dans un pays à des voyageurs internationaux, car “il y a toujours trop d’inconnues fondamentales en termes d’efficacité des vaccins pour réduire la transmission [du virus] et les vaccins ne sont encore disponibles qu’en quantité limitée”. En parallèle des initiatives de passeport vaccinal nationales et internationales, un projet de passeport vaccinal numérique a également émergé.
Un groupe de sociétés de santé et de technologie font cause commune dans le cadre du projet Vaccination Credential Initiative, pour développer une technologie permettant aux individus d'obtenir une copie numérique cryptée de leurs identifiants de vaccination, pouvant être stockée dans un portefeuille numérique de leur choix, tel que Apple Wallet ou Google Pay.

Alors, quel est l’intérêt d’un tel passeport numérique, et parviendra-t-il à s’imposer?

Microsoft, Salesforce et Oracle, et la Mayo Clinic forment une coalition qui va au delà du registre cryptée des vaccinations. Comme l’indique l’OMS, une vaccination n’est pas suffisante pour permettre à une personne de voyager sans risque de propagation du virus ou de contamination. C’est pour cette raison que la coalition Microsoft, Salesforce et Oracle, et Mayo Clinic, travaille sur le développement de nouvelles normes pour confirmer qu’une personne a été ou non vaccinée contre le virus. Les compagnies aériennes ne veulent pas non plus forcément se baser sur la vaccination pour assurer la sécurité de leurs vols. Un porte-parole de Ryanair a récemment déclaré   que «la vaccination ne serait pas une exigence lors de l'utilisation de Ryanair».
La coalition veut donc proposer une technologie qui devrait permettre aux gens «de recommencer à voyager en toute sécurité, ou de retourner au travail, à l'école et à la vie normale, tout en protégeant la confidentialité de leurs données» sans se baser uniquement sur les vaccins .
Ce positionnement est aussi préféré par des millions de personnes qui ne veulent pas se faire vacciner.  En effet, différents sondages d’opinion partout dans le monde révèlent une inquiétude importante à propos des effets secondaires potentiels du vaccin. D'autres ne pensent tout simplement pas que se faire vacciner soit nécessaire, et ils préféreraient risquer d'attraper le Covid.

Des passeports numériques non basées sur la vaccination

D’autres pays, pour relancer leur économie, ont lancé des applications “laisser-passer” pour certifier qu’une personne n’est pas contaminée et peut bénéficier de plusieurs services aujourd’hui restreints. La Chine a lancé une application qui montre si qu’une personne ne présente aucun symptôme à son arrivée dans un hôtel ou dans le métro. Au Chili, les citoyens qui se sont rétablis du coronavirus ont reçu des certificats «sans virus». L'Estonie a été l’un des seuls pays européens à mettre en place, en mai 2020, un passeport d'immunité numérique qui attestait officiellement du statut immunitaire des citoyens, dans le cas où ils avaient déjà été contaminés, et présentaient des anticorps.

Un passeport vaccinal  numérique de l’OMS ne serait destiné qu'à superviser une distribution plus équitable des vaccins anti-Covid-19

L’OMS a fait appel à la technologie de l’Estonie pour lancer un projet pilote chargé de développer un carnet de vaccination digital qui permet gérer “un accès équitable”  au vaccin. Il ne serait pas utilisé pour décider qui peut voyager, assister à un concert ou retourner au bureau en présentiel.  Amnesty International  estimait que dans les pays pauvres, 9 personnes sur 10 n’auront pas accès aux vaccins du COVID-19 en 2021. Pour cela, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place un dispositif en partenariat avec des fabricants de vaccins et les Etats, appelé COVAX. Ce dispositif  a pour objectif de mettre à la disposition du monde entier les vaccins contre la COVID-19 à la fois pour des pays à haut revenu comme pour des pays à bas revenu. 

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En parallèle des initiatives de passeport vaccinal nationales et internationales, un projet de passeport vaccinal numérique a également émergé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-