Retour de Thomas Pesquet: cinq choses à savoir sur le bilan et l'avenir de l'astronaute français

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Retour de Thomas Pesquet: cinq choses à savoir sur le bilan et l'avenir de l'astronaute français

Publié le 02/06/2017 à 14:58 - Mise à jour à 15:11
©Thomas Pesquet/Twitter
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Thomas Pesquet doit atterrir au Kazakhstan ce vendredi après-midi. Une épreuve physique pour tous les astronautes. Il revient avec un record du monde, et probablement de nouveaux projets.

Le vaisseau russe Soyouz qui doit ramener sur Terre Thomas Pesquet et son collègue russe Oleg Novitski a quitté la Station spatiale internationale ce vendredi 2 à 12h47, heure de Paris. Son atterrissage dans les steppes du Kazakhstan est prévu à 16h10. Après 195 jours en apesanteur, le retour du Français ne sera pas de tout repos, et il a déjà un emploi du temps très chargé.

 > Il aura le mal de Terre

Le retour sur le plancher des vaches pour des astronautes qui vivent en apesanteur depuis des mois est une épreuve physique. Ils souffrent notamment du mal de Terre. Ils peuvent donc être pris de nausées comme lorsqu'ils quittent la Terre pour l'espace. L'absence de gravité affecte aussi la répartition des fluides corporels. C'est pourquoi les astronautes restent assis un moment avant de faire quelques pas, pour éviter que le sang retombe brutalement vers les membres inférieurs, provoquant une syncope.

> Il a grandi, temporairement

A son départ en novembre 2016, Thomas Pesquet mesurait 1,84 mètre. Aujourd'hui, il doit presque atteindre 1,90 mètre. Un phénomène qui touche tous les astronautes. Sous l'effet de l'apesanteur la colonne vertébrale n'est plus soumise au tassement qu'elle connaît sur Terre et s'allonge donc d'environ cinq centimètres. Mais le Français va connaître l'effet inverse et retrouver sa taille normal. Il devra également faire travailler ses muscles qui se sont atrophiés.

> Il revient avec un record du monde

Thomas Pesquet est loin de détenir le record du monde du nombre de jour passés dans l'espace (879 jours cumulés pour le Russe Gennady Padalka). Il ne détient même pas le record de France (209 jours pour Jean-Pierre Haigneré). En revanche, il écrase la concurrence par son activité sur les réseaux sociaux. En moyenne, il a posté 25 tweets par jour. Il est également l'astronaute avec le plus grand nombre de fans sur Facebook (1,3 millions). Depuis son arrivé à bord de l'ISS, il a également publié près d'un millier de photos sur son compte Flickr.

> Il va être salué par Emmanuel Macron dès son arrivée

Le président de la République se rendra au Centre national d’études spatiales (CNES) en compagnie de la ministre de la recherche, Frédérique Vidal, pour assister à leur retour et s’entretenir "brièvement" avec le Français. Après avoir subi une batterie d'examens physiques, Thomas Pesquet tiendra une conférence de presse à Cologne le mardi 6 juin.

> Il pourrait bien repartir

Nombre d'astronautes ont effectué plusieurs missions, et certains ont été dans l'espace bien après avoir atteint la cinquantaine. A 39 ans, Thomas Pesquet apparaît donc comme un candidat expérimenté pour un nouveau vol, à bord de l'ISS ou vers d'autres horizons. La NASA espère envoyer des hommes sur Mars vers 2030. Le Français aura alors 52 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Thomas Pesquet a passé 195 jours dans l'espace.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-