Signal a maintenant 40 millions d'utilisateurs dans le monde : Une croissance rapide qui suscite des préoccupations

Signal a maintenant 40 millions d'utilisateurs dans le monde : Une croissance rapide qui suscite des préoccupations

Publié le 27/01/2021 à 10:11
Dimitri Karastelev / unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Suite aux annonces de changement des conditions d’utilisation de Whatsapp  Signal a récupéré un grande nombre d’utilisateurs à la recherche d’une messagerie plus confidentielle. Même avec le report de l'entrée en vigueur de la nouvelle politique de confidentialité de Whatsapp,  des dizaines de millions d'utilisateurs ont ouvert un compte sur cette messagerie à but non lucratif. Avec 2 millions d'utilisateurs supplémentaires, et autour de 40 millions d'utilisateurs dans le monde, Signal est devenue la première application téléchargée dans 70 pays.

La modération au coeur des préoccupations

Selon le média américain The Verge , Signal a déjà rencontré des problèmes liés à ses initiatives pour augmenter son nombre d’utilisateurs. Lors des élections américaines, des nouvelles fonctionnalités avaient été ajoutées, comme les liens pour que n’importe qui puisse rejoindre un groupe de discussions. Certains employés avaient alors craint que sans mécanismes et politiques de modération qui permettaient d'identifier et éliminer les mauvais acteurs, cela exposait la plateforme à une utilisation dangereuse, voire nuisible. Cependant, Signal a pu profiter de cette occasion pour atteindre plus d'utilisateurs et générer suffisamment de dons pour garantir son l'avenir à long terme.
Mais ces polémiques avaient tout de même mené certains à quitter la plateforme. Gregg Bernstein,  ancien chercheur et utilisateur, soutient qu’il est nécessaire que Signal puisse anticiper ces scénarios:
«Le monde a besoin de produits comme Signal - mais il a également besoin que Signal réfléchisse», a-t-il déclaré.

Signal ignore-t-il volontairement les préoccupations concernant les abus potentiels de son service?

Selon Gregg Bernstein, «Ce n’est pas seulement que Signal n’a pas mis en place ces règles. Ils ont été clairement réticents à même envisager à quoi pourrait ressembler une politique. " Comme beaucoup de problèmes, celui-ci a commencé avec un impératif commun à la plupart des entreprises: la croissance.
Comme les employés de Signal ne peuvent pas voir le contenu de leur réseau, l'application n'a pas besoin d'une politique de modération. Pour l’instant, ses conditions d'utilisation stipulent  uniquement que le produit ne peut pas être utilisé pour enfreindre la loi. Mais, pour Marlinspike, fondateur et CEO de Signal , la messagerie n’a pas l'intention de devenir un média qui a la responsabilité de la modération:
"Nous réfléchissons beaucoup du côté du produit à ce que nous construisons, à la manière dont il est utilisé et au type de comportements que nous essayons d'encourager", a-t-il déclaré. «... Nous ne voulons pas être une entreprise de médias. Nous n’amplifions pas le contenu de manière algorithmique. Nous n'avons pas accès au contenu. Et même au sein de l'application, il n'y a pas beaucoup de possibilités d'amplification. »

Signal veut servir aux groupes marginalisés même en risquant des utilisations dangereuses

Lors d’une conversation avec The Verge, Marlinspike s'est tout de même engagé à embaucher un employé pour travailler sur des questions liées à la politique, à la confiance et à la sécurité. Il a affirmé que Signal changerait ou éliminerait la fonction des liens de groupe s'ils donnaient lieu à de mauvaises utilisations à grande échelle. Mais il a aussi revendiqué l’importance que Signal ne s’enferme pas dans la poursuite d'une fausse neutralité entre les bons et les mauvais acteurs. Signal doit rester une plateforme ou des groupes marginalisés peuvent communiquer en toute sécurité, et permettre cette expérience à un plus grand nombre de personnes, même si des personnes malintentionnées peuvent aussi trouver cela utile.
«Je veux que nous, en tant qu'organisation, fassions très attention à faire des choses qui rendent Signal moins efficace pour ce genre de mauvais acteurs si cela rendrait également Signal moins efficace pour les types d'acteurs que nous voulons soutenir et encourager», a-t-il déclaré.

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La messagerie n’a pas l'intention de devenir un média qui a la responsabilité de la modération

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-