La surveillance des mouvements pourrait permettre de voler les codes de carte bancaire

La surveillance des mouvements pourrait permettre de voler les codes de carte bancaire

Publié le 22/10/2021 à 10:30
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Il est maintenant bien connu qu’en retirant de l’argent à un distributeur, il faut cacher sa main, pour éviter que quelqu’un puisse voir le code confidentiel en regardant par-dessus l’épaule. Malheureusement, selon une étude, des technologies de surveillance et d’analyse des mouvements sont capables d’en déduire le code secret, même lorsque la main est complètement couverte.

Une intelligence artificielle peut deviner les codes de carte

Des chercheurs de l'université de Padoue en Italie et de l'université de Delft aux Pays-Bas ont filmé 58 personnes en train de taper des codes PIN aléatoires, tout en couvrant bien leur main. Les séquences ont alimenté un système d'apprentissage automatique ayant pour objectif de deviner le numéro tapé à partir du mouvement de la main. Entre 10 % et 40 % des codes PIN à quatre chiffres ont été devinés. Ces pourcentages peuvent paraître très faibles, mais sachant qu’ils ne concernent que des personnes qui couvraient parfaitement leur clavier, il est facile d’imaginer les risques, lorsque l’on ne cache pas parfaitement les numéros... Cela montre comment des malfaiteurs, en installant une caméra à proximité, pourraient voler les codes de nombreuses victimes en analysant les mouvements de leur main.

Les hackers peuvent aussi voler des mots de passe pendant les vidéoconférences

La technique de l'étude des mouvements d’un bras ou d’une main sur clavier pour voler des informations personnelles a aussi été étudiée dans le cadre des visioconférences. Selon une étude de l'université de Cornell, il serait par exemple possible pour des hackers de deviner des mots de passe en s’infiltrant dans des réunions Zoom. En analysant les mouvements des épaules des utilisateurs lorsqu’ils tapent leur mot de passe sur leur clavier, il est possible de déduire la position des mains, et donc certains caractères des mots de passe des victimes. Pour éviter cela, le floutage des bras pourrait être une protection. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




ntre 10 % et 40 % des codes PIN à quatre chiffres ont été devinés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-