Système solaire: Neptune et Pluton pourraient cacher deux planètes inconnues

Système solaire: Neptune et Pluton pourraient cacher deux planètes inconnues

Publié le 19/01/2015 à 20:19 - Mise à jour le 20/01/2015 à 09:44
©Wikimedia Commons/NASA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

Notre système solaire comporte-t-il deux nouvelles planètes, cachées derrière Neptune et Pluton? C'est l'hypothèse (audacieuse) de chercheurs espagnols et britanniques.

Au moins deux planètes, peut-être plus grosses que la Terre, se cacheraient aux confins de notre système solaire, derrière Neptune et Pluton, selon des scientifiques espagnols et britanniques.

Notre système solaire compte huit planètes, dans l'ordre suivant en partant du Soleil: Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. La neuvième et la plus éloignée, Pluton, a perdu en 2006 son statut de planète, retirée par l'Union astronomique internationale, qui l'a reléguée au rang de "planète naine" en raison de sa petite taille.

C'est derrière Neptune et Pluton que les scientifiques, dont les travaux viennent d'être publiés dans la revue britannique Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, pensent avoir découvert ces deux planètes cachées.

Ils tirent leurs conclusions de l'observation de trajectoires inattendues et anormales de 13 roches spatiales, les "Etno" (pour "Extreme trans-Neptunian objects").

"Cet excès d'objets avec des paramètres orbitaux inattendus nous laissent penser que des forces invisibles altèrent la distribution d'éléments orbitaux des Etno, et nous considérons que l'explication la plus probable est que d'autres planètes inconnues existent au-delà de Neptune et Pluton", a expliqué l'un des responsables de l'étude, le professeur Carlos de la Fuente Marcos, de l'université Complutense de Madrid, qui a mené ces recherches avec des collègues de l'université britannique de Cambridge.

"Le nombre exact (de ces planètes inconnues) est incertain, en raison du nombre limité de données dont nous disposons. Mais nos calculs suggèrent qu'il y a au moins deux planètes, et probablement plus, aux confins de notre système solaire", a-t-il ajouté.

Les chercheurs espagnols et britanniques reconnaissent que leur hypothèse va à l'encontre des connaissances généralement admises à propos du système solaire, selon lesquelles il n'y aurait pas, au-delà de Pluton, d'autres planètes en orbite circulaire autour du Soleil. Ils restent prudents car leurs observations ne portent que sur une douzaine d'objets spatiaux, mais espèrent que d'autres résultats viendront conforter leurs conclusions dans l'avenir.

 

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Neptune, prise ici en photo par la sonde de la NASA "Voyager-2" en 1989, nous cache-t-elle quelque chose?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-