Tétraplégie: paralysé depuis dix ans, des implants cérébraux lui redonnent le sens du toucher (VIDEO)

Tétraplégie: paralysé depuis dix ans, des implants cérébraux lui redonnent le sens du toucher (VIDEO)

Publié le 18/10/2016 à 10:33 - Mise à jour à 10:38
©Allan Ajifo/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune Américain de 28 ans, tétraplégique depuis dix ans, a retrouvé le sens du toucher grâce à des électrodes dans le cerveau qui lui permettent de "se passer" de sa colonne vertébrale défaillante pour ressentir des sensations.

Est-ce un tournant majeur et porteur d’espoir pour les personnes atteintes de tétraplégie? Après une décennie à rester totalement paralysé sur un fauteuil suite à un accident, un jeune Américain a pu revivre ce qui lui semblait interdit à tout jamais: le sensation du toucher. L’objet de la prouesse? Un implant cérébral permettant de contrôler un bras mécanisé.

Nathan Copeland, 28 ans, le premier patient à pouvoir profiter de cette avancée, a dû pourtant s’armer de volonté. Au printemps dernier, il a subi une intervention chirurgicale visant à lui implanter quatre micro-électrodes dans la zone cérébrale où sont centralisées les fonctions tactiles des doigts et de la paume de sa main droite. Ces petits objets, pas plus gros qu’un bouton de chemise captent ainsi le message cérébral qui ne peut plus passer par la colonne vertébrale, cette dernière ne pouvant plus conduire le flux, ce qui lui permet de retrouver des sensations. Il arrive également à contrôler le bras robotisé par ce moyen. Ce dernier capte également une sensation lorsqu’il se saisit d’un objet, qui retransmet ensuite au cerveau de Nathan, qui ressent ainsi le mouvement.

Il aura fallu de l’entraînement au jeune homme qui a rapidement fait des progrès considérables. Avec sa main, il parvient maintenant à décrire dans 93% des cas ce qu’il touche, et arrive les yeux bandés à ressentir dans 8 cas sur 10 le doigt stimulé par la microéléctrode lorsque c’est le bras robotique qui est utilisé.

L’expérience marque un progrès considérable dans un domaine médcal qui ne cesse d’enchaîner les avancées: en 2014 un premier membre artificiel doté d’un système de captation sensorielle avait été testé avec succès. Et en 2015, un autre tétraplégique était parvenu, mais sans la sensation, à contrôler cérébralement un bras articulé qui lui avait permis de faire un acte qu’il n’avais plus fait seuldepuis 13 ans: boire une bière.

(Voir ci-dessous la vidéo des expérimentations avec le bras robotisé)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des micro-électrodes ont été implantées dans le cerveau du patient.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-