Tiangong-1: une station spatiale chinoise devrait bientôt s'écraser sur la Terre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Tiangong-1: une station spatiale chinoise devrait bientôt s'écraser sur la Terre

Publié le 23/10/2017 à 19:25 - Mise à jour à 19:28
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lancée en 2011 et hors de contrôle depuis mars 2016, la station spatiale chinoise Tiangong-1 pourrait s'écraser sur Terre d'ici fin 2017. Mais les scientifiques ne pourront savoir où et quand que quelques jours avant. Toutefois, il est fort probable qu'elle se désintègre presque totalement en rentrant dans l'atmosphère.

Une station spatiale chinoise pourrait dans les prochains mois (d'ici fin 2017) venir s'écraser sur Terre. Mais les scientifiques ne savent pas où ni quand ni vraiment comment. Tiangong-1, lancée en 2011 et devenue hors de contrôle en mars 2016, a en effet accéléré sa descente vers notre planète ces dernières semaines.

L'objet céleste pèse 8,5 tonnes et mesure plus de dix mètres. En mars 2016, au moment où les scientifiques chinois l'ont mis hors d'état de marche, une panne n'a pas permis de garder le contrôle de la trajectoire. La Chine avait alors avoué que Tiangong-1 s'écraserait probablement sur Terre fin 2017 début 2018.

Selon The Guardian, ce sera plutôt fin 2017. "Maintenant que son périgée est inférieur à 300km et qu'elle est dans une atmosphère plus dense, le taux de décroissance devient plus élevé", a ainsi déclaré mi-octobre Jonathan McDowell, astrophysicien à Harvard.

A noter que le périgée est le "point de l'orbite d'un corps céleste où la distance de ce corps à la Terre est minimale, par opposition à l'apogée".

Concernant le lieu de ce "crash", c'est un mystère. Des premières prévisions seront possibles uniquement quatre ou cinq jours avant. Et pour les dégâts? Il y a un risque qu'il y en ait, bien entendu. Mais le plus probable, c'est que Tiangong-1 se désintègre en partie en entrant dans l'atmosphère terrestre et que seuls des composants s'éparpillent dans l'océan.

"Si la plupart des parties du module devraient se désintégrer et partir en fumée lors de la rentrée atmosphérique, quelque 10% de sa structure, dont ses moteurs et des morceaux de 100 kilogrammes, pourraient retomber au sol", explique notamment le site Futura Sciences

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des composants de la station spatiale chinoise Tiangong-1 pourraient bien atterrir sur Terre. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-