Une dent vieille de 560.000 ans découverte en France

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une dent vieille de 560.000 ans découverte en France

Publié le 28/07/2015 à 10:59 - Mise à jour à 11:15
©Capture d'écran Midi Libre
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP
-A +A

Deux jeunes archéologues bénévoles ont découvert une dent vieille de 560.000 ans, récemment dans une grotte de Tautavel (Pyrénées-Orientales). Un âge canonique qui en fait le plus vieux fossile humain jamais découvert en France.

C'est peut être un détail pour vous, mais pour eux ça veut dire beaucoup. Le monde de l'archéologie est en ébullition après qu'une dent humaine vieille de 560.000 ans ait récemment été découverte par de jeunes bénévoles qui effectuaient des fouilles à Tautavel (Pyrénées-Orientales), selon une information dévoilée par France Bleu Roussillon lundi 27. Un âge canonique qui en fait rien de moins que le plus vieux fossile humain jamais découvert en France, et l'un des plus anciens d'Europe, reléguant presque le fameux squelette de Tautavel (450.000 ans) au rang de jeunot.

Depuis plus d'un demi-siècle, le site de la grotte de la Caune de l'Arago, où a été découvert l'Homme de Tautavel, est fouillée tous les ans par des archéologues bénévoles. Si le site est considéré comme exceptionnel, ayant déjà révélé des milliers de fossiles, Camille et Valentin, les deux jeunes étudiants en archéologie à l'origine de la découverte ne s'attendaient pas à faire une trouvaille aussi importante.

"On a mis à jour petit à petit ce qui semblait être l'émail d'une dent (…), ca pouvait être une dent de cerf ou de cheval, mais ça semblait petit (…). Quand je l'ai sorti, c'était une dent humaine", a raconté Valentin à Midi Libre. Une quenotte minuscule et très moussée qui a pourtant suscité l'euphorie d'Amélie Vialet, l'anthropologue en charge des fouilles: "cette dent est la plus vieille que l'on connaisse (en) France à ce jour. C'est donc le plus vieux Français", que les scientifiques ont déjà baptisé Arago 149.

Mais il s'agit aussi, et surtout, une découverte "très prometteuse parce qu'on espère, cet été ou dans les années à venir, (…) trouver d'autres éléments du squelette du même individu ou de plusieurs individus", s'est ainsi réjoui la scientifique. Ce qui, alors que l'on dispose pour l'heure de très peu de fossiles humains datant de cette époque, pourrait permettre de mieux comprendre comment vivaient les premiers hommes du Paléolithique, il y a plus de 500.000 ans.

 

Auteur(s): PP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette dent a été découverte par Camille et Valentin, deux jeunes archéologues bénévoles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-