Une moto volante commercialisée en 2023 ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 27 septembre 2021 - 11:47
Image
La moto volante Speeder pourrait être commercialisée en 2023 selon JetPack Aviation
Crédits
JetPack aviation
JetPack aviation estime que cette moto volante pourrait être utile aux secours et aux militaires
JetPack aviation

Voici une info qui devrait faire frémir les fans de Star Wars. L’entreprise américaine Jet Pack Aviation pense pouvoir commercialiser une moto volante en 2023. Le projet, baptisé Speeder, vient d’effectuer son premier vol expérimental (voir la vidéo ci-dessous) et selon les porte-paroles de l’entreprise, il s’est révélé concluant.

Si l’on évoque Speeder comme une moto volante, il s’agit en fait, détaille "Moto-station", d’un ADAV (aéronef à décollage et atterrissage verticaux). L’engin utilise en effet des mini-turbines qui lui permettent de se maintenir en l’air et de se déplacer latéralement.

Lors des tests, la moto volante était dénuée de toute carrosserie, mais aussi de pilote : elle était uniquement composée de son châssis et de sa motorisation, le tout retenu par un filin d’acier pour sécuriser un éventuel échec. 



Vers une commercialisation en 2023 ?

Il semblerait donc que cette moto ait de l’avenir. Jet Pack Aviation imagine en tout cas pouvoir sortir un modèle abouti fin 2022, et voir sa commercialisation en 2023.

Si vous croyez au projet, vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà précommander l’engin. Billet d’entrée pour ce faire : 10 000 dollars. La moto coûtera au total quelque 380 000 dollars (soit environ 320 000 euros). La version grand public, qui ne nécessitera pas de licence de pilotage, devrait permettre de faire des pointes à 100 km/h et de bénéficier d’une autonomie de 15 minutes. Le second modèle pourrait quant à lui atteindre 240 km/h et disposer d’une autonomie de 10 à 20 minutes.

Jet Pack aviation pense que son engin pourra être utile aux secours et aux militaires. Tout en ouvrant la vente aux particuliers. À noter toutefois : si cet ADAV est conforme à la réglementation américaine, il est peu probable qu’elle le soit avec la réglementation française. Sans doute vaut-il mieux attendre un peu avant de casser votre compte épargne pour réaliser ce rêve d’enfant… Voici en attendant ce à quoi la Speeder pourrait ressembler dans quelques mois (ou plus).