Une nouvelle théorie pour expliquer la disparition des dinosaures

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une nouvelle théorie pour expliquer la disparition des dinosaures

Publié le 03/10/2015 à 15:10 - Mise à jour à 15:21
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une nouvelle étude américaine, la disparition des dinosaures de la surface de la Terre s'expliquerait par une accumulation de multiples phénomènes naturels: la chute d'une météorite dans le Yucatan (Mexique) et l'activité volcanique de la région de Deccan, en Inde.

Qu'est ce qui a provoqué la disparition des dinosaures de la surface de la Terre? Depuis plus de 35 ans, deux écoles s'affrontent. La première assure que c'est la chute d'une météorite dans le Yucatan (Mexique) qui a eu leur peau, tandis que la seconde soutient qu'un volcan survenu dans la région de Deccan, en Inde, est à l'origine de leur extinction. Après des décennies de conflit, une étude américaine parue jeudi 1er dans la revue Science, va peut-être réussir à réconcilier tout le monde. En effet, d'après elle, la météorite serait à l'origine de l'accroissement de l'activité volcanique indienne, elle-même responsable de la disparition des dinosaures et autres espèces animales et végétales sur Terre.

Pour en arriver à cette conclusion,  des chercheurs de l'Université de Berkeley ont étudié l'activité des volcans sur la région de Deccan, à l’est de Bombay. L'examen d'échantillons de lave a ainsi révélé que l'éruption à leur origine s'est déroulée sensiblement au même moment que la chute de la météorite. C'est d'ailleurs l'impact de cette dernière qui aurait modifié la "plomberie" des volcans, ce qui aurait profondément changé la chimie et la fréquence des éruptions qui ont ensuite duré très longtemps.

Pour les chercheurs, la météorite aurait ainsi provoqué une phénoménale onde sismique. "L’équivalent d’un tremblement de terre de magnitude 11", assure Paul Renne, professeur de géologie et de sciences planétaires à l'université de Californie à Berkeley, le principal auteur de ces travaux, cité par Le Monde.  Son impact ainsi que l'activité volcanique plus intense auraient recouvert la planète de poussière et d'émanations toxiques qui ont chamboulé le climat terrestre et provoqué la fin de nombreuses espèces animales et végétales. Les éruptions auraient ensuite duré 500.000 ans, retardant ainsi la réémergence de la vie animale et végétale sur Terre. Preuve en est: l'absence de fossiles datant de cette période.

Il aurait donc fallu non pas un phénomène mais de nombreuses catastrophes naturelles pour venir à bout des dinosaures. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ci dessus, un "Ugrunaaluk kuukpikensis", nouvelle espèce de dinosaure découverte en Alaska.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-