Crash de la GermanWings: les restes non-identifiables des victimes inhumées au Vernet

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Crash de la GermanWings: les restes non-identifiables des victimes inhumées au Vernet

Publié le 24/07/2015 à 20:38 - Mise à jour à 20:42
©Claude Paris/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Un hommage aux victimes du crash d'un A320 de la compagnie allemande GermanWings, il y a quatre mois dans les Alpes-de-Haute-Provence, a été rendu ce vendredi au Vernet. Ce petit village est situé près des lieux du crash.

C'était une journée de recueillement et d'hommages pour les proches des 150 victimes du crash du vol de la GermanWings qui reliait Barcelone à Düsseldorf et qui s'est crashé au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) le 24 avril dernier. Un dernier hommage a été rendu ce vendredi présence de des familles mais aussi d'habitants de cette région rurale.

Jeudi soir, le petit cimetière du Vernet a accueilli plusieurs coffrets dans lesquels se trouvaient les restes des victimes du crash qui n'ont pas pu être identifiés. Ce vendredi, leurs proches sont venus s'y recueillir.  "L'inhumation a eu lieu dans la nuit au cimetière du Vernet, en toute discrétion", a confié Bernard Bartolini, maire de Prads-Haute-Bléone, l'une des communes voisines du drame. 

"C'est une tombe commune, collective. Pour les familles de victimes, c'est un deuxième enterrement, car elles ont déjà enterré les parties du corps de leur proche, identifiées par ADN. Il n'y a pas d'autre solution que de le faire de manière collective et groupée. Cela va être pénible pour les familles", a expliqué pour sa part le maire du Vernet, François Balique.

La cérémonie, présidée par l'évêque catholique de Digne, Jean-Philippe Nault, s'est tenue sous une grande tente ouverte dressée devant la stèle érigée en hommage 150 victimes du crash.  Au pied du monument, avaient été déposés des bouquets et de petits galets portant des inscriptions, en signe de souvenir.

Cette cérémonie du souvenir c'est tenue alors que les relations sont délétères entre les familles des victimes et la Lufthansa (compagnie-mère de la GermanWings), sur la question des indemnisations. Une trentaine de famille a refusé l’offre de 25.000 euros par victime proposée par la compagnie, réclamant au moins 100.000 euros, a indiqué le 18 juillet leur avocat, dans une lettre rendue publique en Allemagne.

Tout semble indiquer que le co-pilote Andreas Lubitz a volontairement crashé l'A320 de la compagnie low-cost, tuant sur coup les 150 passagers et membres d'équipages. Il présentait de sérieux troubles mentaux qui pourrait expliquer son geste.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




GermanWings: rapatriement en Allemagne de 44 cercueils des victimes du crash de l'A320

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-