Des transports en commun roulent avec les déchets des citoyens à Mulhouse

Des transports en commun roulent avec les déchets des citoyens à Mulhouse

Publié le 03/11/2021 à 15:33
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Depuis le printemps dernier, 22 bus de l'agglomération de Mulhouse roulent au biogaz. La totalité des eaux usées des 280 000 habitants, contenant leurs déchets, sont transformées dans une station d'épuration et traitées biologiquement pour être envoyées ensuite dans une unité de méthanisation.

Une solution écologique pour réduire l'empreinte carbone

Selon le Syndicat intercommunal à Vocation Multiple (Sivom) qui gère la gestion des eaux usées (appelées eaux d’assainissement) de l'agglomération de Mulhouse, par rapport au diesel, ces bus au biogaz rejetteraient 75 % de moins de gaz à effet de serre. D’ici 2024, les élus espèrent avoir une flotte de 26 bus standards et de 15 bus articulés au biogaz, soit un investissement de plus de 17 millions d’euros.

Un modèle pour d’autres agglomérations ?

La circulation au biogaz permet aux bus d’être moins bruyants et plus confortables, mais malgré l'intérêt environnemental de cette solution, selon Francetvinfo, les bus au biogaz sont 30 % plus chers à l'achat que les bus au diesel. Cependant, la méthanisation signifie la fin du besoin d’épuration des égouts, et une ressource inépuisable, car, comme l’explique Francis Hillmeyer, président du Sivom, il y aura toujours des déjections et des eaux usées à utiliser.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des nouveaux bus roulent au biogaz

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-