Des voitures-radars privatisées circulent en Nouvelle-Aquitaine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des voitures-radars privatisées circulent en Nouvelle-Aquitaine

Publié le 12/03/2021 à 11:31 - Mise à jour à 11:33
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Depuis quelques jours, des voitures-radars privatisées sillonnent les routes de quatre départements de Nouvelle-Aquitaine, avant un déploiement plus important dans toute la région.

 

Les Landes, la Haute-Vienne, la Charente et les Deux-Sèvres concernées

Si vous résidez en Nouvelle-Aquitaine, attention aux excès de vitesse ! Selon le site radars-auto.com, plusieurs voitures-radars privatisées ont été aperçues sur les routes de quatre départements au cours des deux dernières semaines. En Haute-Vienne, une Seat Leon et une Skoda Octavia ont été repérées par des automobilistes, tout comme en Charente et dans les Deux-Sèvres. Dans les Landes, ce sont une Ford Focus et une Volkswagen Passat qui ont été identifiées. Les premiers automobilistes flashés ne devraient cependant pas être verbalisés, puisque les véhicules sont en phase de test pendant plusieurs semaines.

 

Selon le site spécialisé, 45 véhicules banalisés devraient être déployés d’ici septembre dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. La Bourgogne-Franche-Comté et les Hauts-de-France sont aussi concernés.

 

Comment repérer les voitures-radars ?

D’abord déployées en Normandie en 2018, les voitures-radars privatisées sont des véhicules banalisés dont la conduite est confiée à des entreprises du secteur privé, et qui ont pour but d’enregistrer les excès de vitesse commis sur leur passage.

 

Sachez qu’il est possible pour les automobilistes de les repérer, puisqu’elles possèdent un dispositif rectangulaire installé sur le pare-brise arrière pour pouvoir flasher les voitures un peu trop pressées. Si vous croisez un véhicule disposant d’une sorte de tablette fixée au milieu de la vitre arrière du véhicule, pensez à lever le pied.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une voiture-radar

Newsletter





Commentaires

-