Grève à la RATP: trafic très perturbé vendredi avec huit lignes de métro fermées à Paris

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 16 février 2022 - 18:15
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Un ruban barre l'accès à une ligne de métro fermée en raison d'une grève le 23 décembre 2019 à la station Châtelet à Paris
Crédits
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
Un ruban barre l'accès à une ligne de métro fermée en raison d'une grève le 23 décembre 2019 à la station Châtelet à Paris
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives

La circulation du métro parisien sera fortement perturbée vendredi en raison d'un mouvement de grève des employés de la RATP lié aux salaires, avec huit lignes de métro fermées et six autres partiellement ouvertes seulement aux heures de pointe.

La circulation sera interrompue toute la journée sur les lignes 2, 3bis, 5, 7bis, 8, 10, 11 et 12, a prévenu l'entreprise publique dans ses prévisions de trafic publiées mercredi.

Les lignes 3, 4, 6, 7, 9 et 13 ne seront ouvertes qu'aux heures de pointe (6h30-9h30/16h30-19h30) avec une circulation allant de un train sur deux à un train sur quatre.

Seules les lignes 1 et 14 rouleront normalement mais la RATP conseille aux voyageurs de différer leurs déplacements en raison des "risques de saturation".

Les RER A et B ne rouleront eux que de 6h30 à 20h30 et encore partiellement. Il n'y aura qu'un train sur deux aux heures de pointe et un sur trois en heures creuses sur les RER A et B.

Le réseau des bus et tramways sera lui aussi très perturbé. En moyenne, un tramway sur trois circulera avec des disparités selon les lignes et il y aura en moyenne deux bus sur trois, "avec des variations selon les secteurs et pouvant aller jusqu’à la fermeture de quelques lignes", indique la RATP.

Le groupe "présente ses excuses pour les conditions de transport prévues", écrit-il dans son communiqué.

Lundi, la direction avait déjà fait état d'un "désaccord" persistant avec les syndicats au sujet de la question des salaires dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Ces derniers ont appelé à une grève unitaire pour protester contre la proposition de hausse de salaire de la direction qui selon eux s'élève à 0,4%.

Un chiffre contesté par la RATP qui évoque elle une augmentation moyenne de 2,7% avec 1,8% pour l'avancement et l'ancienneté, 0,5% pour des mesures catégorielles et 0,4% de mesures transverses donc qui concernent l'ensemble des salariés.

La régie fait aussi miroiter un intéressement qui "pourrait être supérieur à celui des années précédentes" qui s'est élevé à 1.000 euros net en moyenne.

De son côté, la CGT demande 3% d'augmentation par an sur les trois prochaines années. L'appel à la grève est suivi par l'ensemble des organisations représentatives (CGT, Unsa, FO et CFE-CGC) ainsi que la quasi totalité des autres organisations (Solidaires et La Base).

Un round de négociation dans le cadre de ces NAO doit justement se tenir vendredi, jour de la grève.

À LIRE AUSSI

Image
La gare Bordeaux-Saint Jean pendant une grève, le 3 avril 2018
Grève des aiguilleurs en Nouvelle-Aquitaine: trafic SNCF "très perturbé"
Le trafic ferroviaire sera "très perturbé" de jeudi soir à samedi matin dans le sud-ouest en raison d'une grève des aiguilleurs de Nouvelle-Aquitaine, ont annoncé merc...
16 février 2022 - 18:33
Société