Grève SNCF vendredi 18: une mobilisation à la hauteur du "lundi noir"? (calendrier)

Grève SNCF vendredi 18: une mobilisation à la hauteur du "lundi noir"? (calendrier)

Publié le 17/05/2018 à 15:04 - Mise à jour à 15:14
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La grève SNCF reprend vendredi 18 mai avec en filigrane l'enjeu de la mobilisation. Après un "lundi noir" qui a fortement pesé sur le nombre de train, la question est de savoir si les syndicats pourront tenir le rythme.

Vendredi 18 mai marque le dixième épisode du calendrier de grève perlée de la SNCF. Avec comme grand enjeu la mobilisation des cheminots, quelques jours après le regain du "lundi noir", le 14 mai.

En effet, depuis quelques semaines, les syndicats étaient confrontés non seulement à un gouvernement inflexible mais aussi à une érosion du nombre de grévistes. Ils étaient plus d'un tiers à la SNCF lors de la grande journée de grève du 22 mars à avoir cessé le travail. Il n'était plus que 14,46% le 9 mai dernier.

Mais lundi 14, les syndicats avaient de nouveau gagné le pari de la remobilisation avec 27,58% lors d'une journée "sans cheminot et sans train". Et ce sont les postes clé qui ont le plus répondu à l'appel avec 74,4% chez les conducteurs (+21,4 points par rapport au 9 mai), 74,3% chez les contrôleurs (+28,8 pts) et 36,7% chez les aiguilleurs (+15,8 pts).

Lire aussi: SNCF - pas de privatisation, "la loi sera sans ambiguïté", promet Philippe

En termes d'impact sur le trafic cette différence de mobilisation peut faire osciller les chiffres entre moins d'un train sur trois et plus d'un train sur deux. Par ailleurs, une forte mobilisation sur les deux jours de grève prévus tous les cinq jours impacte -dans une moindre mesure- le trafic les trois jours suivant comme peuvent notamment le constater les usagers des réseaux RER et Transilien. Les opérations de maintenance prévues les jours de grèves doivent en effet parfois être reportées au lendemain.

Les syndicats parviendront-ils à remobiliser à la même échelle ce vendredi. L'enjeu est de taille alors que la moitié des trois mois de grève annoncés s'est déjà écoulée sans qu'ils obtiennent de véritable concession de la part du gouvernement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La grève SNCF de vendredi 18 sera marqué par l'enjeu de la mobilisation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-