Info trafic RER B: circulation interrompue pour un "accident grave" à Villeparisis

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 29 mars 2019 - 10:58
Image
La RATP a annoncé jeudi qu'elle allait rembourser 50% des abonnements de juin des voyageurs affectés par le déraillement du RER B près de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), espérant une reprise de l
Crédits
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
Le trafic était ce vendredi matin interrompu sur le RER B entre Aulnay sous Bois et Mitry Claye dans les deux sens.
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives

Un "accident grave de personne" a eu lieu ce vendredi 29 au matin en gare de Villeparisis, provoquant l'interruption du trafic sur une partie du RER B. La reprise ne devrait pas intervenir avant 11h.

La circulation était perturbée ce vendredi matin sur une partie du RER B suite à un "accident grave de personne". "Le trafic est interrompu entre Aulnay sous Bois et Mitry Claye dans les deux sens de circulation" a fait savoir le compte Twitter de la ligne, précisant que la reprise du trafic n'était pas prévue avant 11h au mieux, prévision qui pourrait évoluer. Finalement, vers 10h, le trafic a pu reprendre progressivement mais l'arrêt n'était plus marqué à Villeparisis où s'est produit l'incident. Par ailleurs la circulation restait perturbées sur l'ensemble de la ligne.

Sur les réseaux sociaux, certains évoquaient déjà un suicide sur les voies, mais aucune information officielle n'était venue confirmer qu'une personne serait décédée ni les circonstances exactes de l'incident.

Voir: Suicide sur les voies - des dizaines de morts chaque année en Ile-de-France

Toutefois les formules "accident grave de personne" ou "accident grave de voyageur" sont employées par la RATP ou la SNCF le plus souvent pour évoquer une personne percutée par un train, souvent mortellement. Dans la majorité des cas il s'agit d'un suicide.

Les chiffres peuvent varier significativement d'une année sur l'autre, mais en moyenne, une personne meurt percutée par un métro, RER, Transilien ou tram tous les quatre jours en Ile-de-France, soit environ une centaine de victimes par an. Dans les trois quarts des cas il s'agit d'un suicide.

Ces situations nécessitent l'intervention du personnel de la RATP ou de la SNCF mais aussi celle des pompiers et de la police. Selon la régie des transports parisiens, il faut en moyenne une heure et demi pour que le trafic reprenne après ce genre d'évènements, mais il reste perturbé pendant deux heures.

Lire aussi:

Suicide dans le métro parisien: une femme décapitée sur les rails à la station Plaisance

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don