L'inquiétante augmentation des conducteurs sans assurance impliqués dans des accidents

L'inquiétante augmentation des conducteurs sans assurance impliqués dans des accidents

Publié le 07/04/2016 à 11:27 - Mise à jour à 11:28
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le nombre de conducteurs roulant sans assurance impliqués dans un accident, majoritairement âgés de moins de 35 ans, a encore augmenté en France en 2015, selon une étude publiée ce jeudi.

L'an passé, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) a traité 28.435 dossiers de non-assurance, en augmentation de 1,09% par rapport à 2014 et de 40,21% depuis 2009. En ne prenant en compte que les accidents corporels, le Fonds relève qu'ils ont baissé de 24% en France depuis 6 ans mais que, simultanément, les dossiers ouverts pour ces mêmes accidents ont bondi de 15,60%. Ainsi, plus d'un accident corporel sur dix concernait un non-assuré en 2015, contre 6,91% en 2009.

"Le nombre d'accidents est globalement à la baisse mais notre nombre de dossiers augmente. Donc soit les conducteurs non-assurés sont moins prudents, soit le phénomène de la non-assurance est en hausse", a dit à l'AFP François Werner, directeur général du FGAO.

Au total, entre 370.000 et 750.000 automobilistes - hors deux-roues - roulent sans assurance en France, soit entre 1% et 2% du parc de véhicules de particuliers, estime le fonds. L'assurance automobile est obligatoire en France depuis 1958, a minima au tiers, couvrant dans ce cas les préjudice corporels et matériels causés à autrui.

Le FGAO indemnise les victimes d'accidents causés par des conducteurs sans assurance. Il leur a versé 92 millions d'euros l'an passé. Il a obtenu 16 millions d'euros auprès de responsables d'accidents non-assurés qui sont ensuite appelés à le rembourser.

Ces fonds proviennent notamment d'une contribution prélevée sur chaque contrat d'assurance automobile. Dans 59% des cas, les automobilistes non-assurés qui ont un accident ont moins de 35 ans et 27% ont moins de 25%.

"Deux raisons principales à ce constat: d'une part, les moins de 25 ans sont plus concernés par l'accidentologie. Ensuite, c'est dans cette tranche d'âge que les conducteurs sont soumis à une surprime d'assurance", ce qui peut les conduire à ne pas en souscrire une, rapporte le fonds dans un communiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le nombre de conducteurs roulant sans assurance impliqués dans un accident a encore augmenté en France en 2015.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-