PV: près de 1,7 milliard d'euros pour l'Etat en 2015

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

PV: près de 1,7 milliard d'euros pour l'Etat en 2015

Publié le 23/01/2016 à 18:39 - Mise à jour à 18:59
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Selon 40 millions d'automobilistes, les infractions au code de la route ont rapporté 1,671 milliard d'euros à l'Etat en 2015. Mais l'association dénonce le fait que seule une partie de cette somme est affectée à la sécurité routière, contrairement au discours officiel.

Excès de vitesse, stationnements interdits, alcoolémie supérieure à la limite autorisée... Le PV est loin d'être le meilleur ami de l'automobiliste. En revanche, il rapporte énormément à l'Etat. En 2015, ce sont quelques 26 millions d'amendes qui ont été délivrées par les forces de l'ordre aux conducteurs français.

Soit un pactole de 1,671 milliard d'euros selon l'association 40 millions d'automobilistes qui a compilé les chiffres officiels. La plus importante part de cette somme, 658 millions d'euros, est issue des radars automatiques. Des machines souvent accusées d'avoir davantage un rôle de rentabilité que de sécurité. Les amendes issues d'autres infractions ont rapporté 560 millions d'euros et les amendes majorées toutes infractions confondues 453 millions d'euros.

Mais ce n'est pas tant le montant que l'utilisation de cette somme que dénonce 40 millions d'automobilistes. Selon l'étude menée par l'association, seule une minorité de ce montant est utilisée pour la sécurité routière. Selon ces calculs, 249 millions d'euros ont été attribués à l'AFITF (Agence de financement des infrastructures de transport de France), chargée de l'aménagement et de la rénovation du réseau routier. L'envoi des courriers liés aux contraventions et la gestion des points de permis a ensuite coûté 21,9 millions d'euros. Trente millions d'euros ont été affectés à la modernisation et à la gestion du système des contraventions et 667 millions attribués aux collectivités territoriales, notamment chargées des transports en commun, de la sécurité et de la signalisation routière.

Mais plus d'un tiers des recettes est directement destiné au programme de désendettement de l'Etat. L'association juge qu'au final ce ne sont "pas plus de 30 % du produit total de la répression routière qui sont véritablement utilisés à des fins d’amélioration des conditions de sécurité sur les routes françaises". Cela alors que "l’État français légitime la répression massive des infractions au Code de la route (et en particulier des petits excès de vitesse) par le fait que les sommes (...) qui émanent des contraventions servent à améliorer la sécurité des routes".

Selon Le Parisien qui cite une annexe au Projet de loi de Finances 2016, les revenus des contraventions estimés pour 2016 devraient atteindre 1,68 milliard d'euros. Les pouvoirs publics prévoient également l'installation de 500 nouveaux radars.

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Environ un quart des recettes des contraventions en 2015 sont affectées au remboursement de la dette publique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-