Sécurité routière: des élus municipaux posent nus pour promouvoir la nouvelle limitation de vitesse de leur commune

Sécurité routière: des élus municipaux posent nus pour promouvoir la nouvelle limitation de vitesse de leur commune

Publié le 13/04/2015 à 16:36 - Mise à jour à 19:03
© DR/Conseil municipal de Touillon-Loutelet
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Afin de sensibiliser leurs concitoyens aux dangers de la route, les onze élus de la municipalité de Touillon-et-Loutelet, dans le Doubs, ont décidé de poser nus, se servant simplement d’un panneau de limitation de vitesse pour couvrir leur intimité.

La sécurité au volant, ça n’a pas de prix. Depuis dimanche 12 au soir, c’est une banderole tout à fait particulière qui orne la rue principale de la commune de Touillon-et-Loutelet, dans le Doubs. Prêts à beaucoup pour sensibiliser leurs concitoyens aux dangers de la route, les onze élus de la municipalité de ce village de 250 habitants, ont décidé de poser nus, se servant simplement d’un panneau de limitation de vitesse pour couvrir leur intimité. Assez éloquante, la banderole porte simplement l'inscription "Merci pour nos enfants".

"Nous avons décidé de passer la vitesse dans la commune", a expliqué Sébastien Populaire, le maire de Touillon-et-Loiret à l’Est Républicain. "Comment communiquer? La sécurité routière fait des campagnes chocs. Mais nous ne voulions pas blesser", ajoute-t-il, précisant que la rue principale de son village, où habitent une soixantaine d’enfants de moins de onze ans, ne comporte pas de trottoirs. 

Afin de faire le plus de buzz possible, les élus se sont rendus dans le plus grand secret, trois samedis matins à tour de rôle, chez un photographe dans la ville voisine de Pontarlier. "Je sens que ça va interpeller. Quand même, il faut en arriver à se mettre tout nu pour être écouté... ", a déclaré le photographe, Adrien Vuittenez, au quotidien régional. Seul le maire a eu droit à un traitement de faveur: il a pu garder son écharpe tricolore.

Si cette banderole, quoique surprenante, demeure "bon enfant", certaines municipalités n’hésitent pas à appuyer là où ça fait mal pour sensibiliser leurs concitoyens. Fin 2014, la mairie de Bretenière, un village de 780 habitants situé en Côte-d'Or, avait par exemple installé un panneau où il était inscrit:"il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer".

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis dimanche 12 mars, une curieuse affiche orne la rue principale du village de Touillon-et-Loutelet, dans le Doubs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-