SNCF: c'est bientôt terminé pour les iDTGV

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

SNCF: c'est bientôt terminé pour les iDTGV

Publié le 07/03/2017 à 12:45 - Mise à jour à 13:00
©Loic Venance/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L’offre de train à bas prix iDTGV "va disparaître" en deux temps d’ici la fin de l’année, a annoncé lundi soir la SNCF. Les voyageurs ne devraient toutefois pas être impactés: "le volume de petits prix" sera maintenu sur l'ensemble des billets TGV.

La SNCF vient d'annoncer qu'elle allait faire disparaître "en deux temps" son offre à bas prix, iDTGV, d'ici la fin de l'année: d'abord dans le sud-ouest à partir de juillet avant une disparition mi-décembre dans le sud-est. Mais que les voyageurs se rassurent, "le volume de petits prix" sera maintenu sur l'ensemble des billets TGV.

Concrètement, rien ne devrait donc changer pour eux. "Le nombre de trains, les fréquences, les petits prix, tout sera transféré chez TGV", a expliqué dans un communiqué Antoine de Rocquigny, directeur finances, stratégie et juridique chez la SNCF. Et d'ajouter: "il n’y aura aucune conséquence pour le client. La seule différence sera qu’il ne montera plus dans un TGV estampillé iDTGV".

Selon la direction du groupe, "il n'y aura plus que deux offres, TGV et Ouigo" . Et ce, à partir de la mise en service commercial de la ligne à grande vitesse vers Bordeaux (TGV l'Océane) prévue le 2 juillet prochain. En parallèle, aucune suppression de poste n'est prévue. Les 70 salariés de iDTGV "vont rester pour travailler sur l'innovation" commerciale, et sur les services à bord. 

Créée en 2004, cette société du groupe SNCF vend des billets à petit prix, en vente uniquement en ligne. Les destinations sont des villes balnéaires ou à la montagne, soit une cinquantaine de dessertes dans le Sud-Ouest et le Sud-Est. Environ 30 trains iDTGV circulent chaque jour, sur une totalité de 750 trains par jour pour l’ensemble de la grande vitesse. De nombreuses innovations sont nées sur iDTGV, comme l’accueil à quai et la carte jeune illimitée, iDTGV Max, reprise pour l’ensemble de la grande vitesse.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'offre de trains à bas prix iDTGV, filiale de la SNCF, va disparaître progressivement d'ici à la fin de l'année.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-