Surbooking: EasyJet oblige un mineur de 15 ans à débarquer d'un avion, et le laisse seul dans l'aéroport

Surbooking: EasyJet oblige un mineur de 15 ans à débarquer d'un avion, et le laisse seul dans l'aéroport

Publié le 22/07/2017 à 16:36 - Mise à jour à 16:39
© IAKOVOS HATZISTAVROU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jeudi, la compagnie aérienne low cost EasyJet, qui pratique le "surbooking", a obligé un jeune de 15 ans non accompagné à débarquer de l'un de ses appareils. L'adolescent a ensuite été laissé livré à lui-même dans l'aéroport.

C'est une "gaffe" pour le moins embarrassante qui vient entacher l'image de la compagnie aérienne low cost EasyJet. Jeudi 20, dans la matinée, la compagnie aérienne qui pratique occasionnellement le "surbooking" (vendant plus de places qu'il n'y a le siège et dédommageant éventuellement les passagers qui ne peuvent pas embarquer) a demandé à l'un de ses passagers de descendre de l'appareil. Problème: le passager en question était un mineur de 15 ans, non accompagné, et ce dernier a été laissé seul dans le hall des départs.

Les faits se déroulent sur un vol devant relier Londres à Toulouse. L'adolescent s'apprête à décoller pour rejoindre ses grands-parents dans le sud de la France lorsque le personnel de bord vient à sa rencontre. Il a malheureusement pour lui été choisi pour ne pas décoller, plus de places que de sièges disponibles ayant été vendus. La pratique est légale, encore faut-il respecter quelques règles. Et EasyJet n'a visiblement pas cherché à se poser trop de questions.

L'adolescent accepte de céder sa place, mais, selon la presse britannique, le jeune garçon a été laissé livré à lui-même dans l'aéroport. Il a alors contacté ses parents qui devaient également quitter Londres par le train mais qui ont pu, n'étant pas encore partis, chercher in extremis leur fils qui était seul dans le hall des départs.

Face à la colère des parents, EasyJet a reconnu son erreur et présenté ses excuses. "Nous enquêtons pour connaître la raison pour laquelle il a pu embarquer à bord de l'avion, alors qu'il aurait dû être informé (du surbooking, NDLR) à la porte d'embarquement", assure la compagnie qui rappelle qu'"EasyJet a une procédure pour protéger les mineurs non accompagnés, mais malheureusement, elle n'a pas été suivie dans ce cas et cela sera aussi étudié".

L'adolescent a pu embarquer sur un autre vol et a pu rejoindre Toulouse jeudi soir.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-