Trains, bus: la SNCF renforce son offre low cost

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Trains, bus: la SNCF renforce son offre low cost

Publié le 04/09/2015 à 09:46 - Mise à jour à 10:29
©Jean-Paul Pelissier/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

La SNCF a annoncé jeudi 3 le renforcement de son offre low cost via les trains Ouigo et les autocars Ouibus. Elle proposera donc en 2016 de nouvelles destinations à bas prix.

Fort de débuts réussis, l'offre de voyages low cost de la SNCF va s'étendre. L'adjectif est bien plus connu pour les compagnies aériennes, mais il va falloir s'habituer à ce qu'il concerne aussi de plus en plus le rail et la route.

Jeudi 3, la SNCF a en effet annoncé que de nouvelles destinations seraient bientôt desservies par ses trains Ouigo. Ces derniers concernaient jusque-là uniquement les villes du sud de la France comme Marseille, Aix-en-Provence  (Bouches-du-Rhône), Lyon (Rhône-Alpes),  ou Montpellier (Hérault) ainsi qu'en Ile-de France Marne-la-Valllée-Chessy.

Ces liaisons devraient s'étendre dès le premier trimestre 2016 aux gares de Tourcoing (Nord), TGV Haute-Picardie (Somme), Nantes, (Loire-Atlantique), Rennes (Ille-et-Vilaine), Le Mans (Sarthe) et Anger (Maine-et-Loire), ainsi que Roissy-Charles-de-Gaulle TGV et Massy TGV en Ile-de-France.

Encore relativement peu connue, cette offre permet par exemple de rallier l'Ile-de-France à Marseille pour un prix démarrant à 10 euros, toujours en un peu plus de 3 heures. Le tout en contrepartie, bien sûr, de certaines concessions sur le confort. Les trains ne sont pas équipés de voiture-bar et le nombre de bagages est réduit à un seul, de dimension "cabine", et un bagage à main. Le surplus est payant.

De plus, ces trains ne desservent que les gares périphériques des grandes villes, ce qui peut entraîner quelques désagréments supplémentaires. Mais le public semble s'en être accommodé puisqu'avec 3,5 millions de voyageurs par an, la SNCF a atteint son taux d'occupation maximum sur les lignes Ouigo actuelles.

L'offensive low cost de la SNCF devrait également se faire sentir sur la route. Alors que la loi Macron vient de libéraliser le transport en autocar, Ouibus (nouveau nom d'IDBUS) devrait tripler sa flotte et doubler son offre en 2016. La concurrence qui aurait voulu profiter de l'évolution des règles est prévenue. Ouibus devrait ainsi proposer 46 destinations à partir de cinq euros.

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Déjà 3,5 millions de voyageurs ont emprunté les liaisons Ouigo en un an.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-