Trains supprimés et trafic perturbé par la neige: quand la SNCF annonçait lundi être "prête"

Trains supprimés et trafic perturbé par la neige: quand la SNCF annonçait lundi être "prête"

Publié le 07/02/2018 à 11:41 - Mise à jour à 12:06
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

Lundi, alors que l'épisode neigeux n'avait pas sérieusement commencé mais était annoncé pour mardi, la SNCF répondait aux inquiétudes en assurant qu'elle était prête à faire à ce premier épisode climatique "sérieux" de l'hiver. Mardi soir, la circulation commençait à devenir chaotique et ce mercredi matin, de nombreux trajets en train étaient impactés.

Lundi 5, la SNCF s'annonçait sûre d'elle, prétendant avoir bien anticipé l'épisode neigeux, intense sur une courte durée mais finalement modéré avec 5-10 centimètres de neige à Paris, fondant rapidement sur la route. Mardi 6, c'est dans un contexte de chaos sur les routes et dans les trains que la journée s'est finie. Mercredi 7 au matin, les usagers des transports en commun ont pu découvrir en Ile-de-France que toutes les principales lignes régionales (certaines sont gérées par la SNCF, d'autres par la RATP) ont été impactées.

Lundi, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse envoyait un courrier aux quatre opérateurs de transports de la région (SNCF, RATP, Transdev et Keolis), s'inquiétant de leur capacité à faire face à l'épisode climatique en train d'arriver. La SNCF avait fait savoir que pour elle la situation serait sous contrôle: ses équipes de maintenance rompues à l'entretien spécifique pour les basses températures étaient mobilisées, des équipes de dépannage se tenaient prêtes en cas d'intervention urgence et des dispositifs permettant de réchauffer les aiguillages étaient également activés pour éviter les pannes de matériel de signalisation, très chronophages. Seul risque possible, la réduction de la vitesse des TGV pour éviter les risques liés au gel lorsque deux trains se croisent.

Lire aussi: Neige: après la nuit blanche, nouvelle pagaille pour les Franciliens

Contacté le même jour par France-Soir, la SNCF confirmait qu'elle pourrait faire face au problème. L'hiver n'ayant pas encore vraiment commencé, nous assurait la compagnie, les stocks de sel et de sable étaient au maximum, et la réponse prévue dans le cadre du Plan Grand Froid (voir ici) serait efficace même si les chutes de neige devaient être plus importantes que prévues. Quelques heures plus tard, le chaos débutait. La compagnie ferroviaire était, ce mardi matin, indisponible pour répondre à nos questions.

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La circulation des trains a rapidement été impactée par la neige.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-