Vendredi 24 janvier: vers un blocage total des transports à Paris?

Vendredi 24 janvier: vers un blocage total des transports à Paris?

Publié le 23/01/2020 à 07:12 - Mise à jour à 14:21
Alain JOCARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Alors que certains se réjouissaient déjà d’une embellie dans les transports publics, un nouvel appel à la grève nationale et interprofessionnelle a été lancée pour ce vendredi 24 janvier. Un vendredi déjà présenté comme un «jour noir» pour les usagers.

Depuis la mobilisation d’ampleur du 05 décembre dernier, cela fait désormais plus de 40 jours, que les manifestations s’enchainent. Depuis le début de la semaine, l’amélioration dans les transports en commun était sensible, tant à la RATP qu’à la SNCF. Pourtant, ce vendredi 24 janvier est qualifié de journée noire par les syndicats, puisque l’intersyndicale   (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNEF, UNL et FIDL) a appelé à une grève nationale interprofessionnelle.

À lire aussi: Comment se faire rembourser son Pass Navigo de décembre?

Batteries rechargées

La date n’a pas été choisie au hasard, puisque la mobilisation nationale coïncidera avec la présentation du projet de Réforme en Conseil des Ministres. Une semaine après la trêve décidée par les manifestants pour «recharger les batteries», la mobilisation du vendredi 24 janvier est annoncée comme historique, l’intersyndicale exigeant  toujours le retrait pur et simple du projet de  loi. De son côté, la CFDT a déjà indiqué qu’elle ne participerait pas à ce nouvel épisode de contestation, et pourtant …

 >> suivez l'info trafic RATP du métro à Paris en direct <<

Une journée noire dans les transports ?

Souhaitant une convergence des luttes, l’intersyndicale espère  bien être rejointe par celles et ceux, qui ont pris le relais depuis le début de la semaine pour marquer leur opposition à cette Réforme: le personnel hospitalier, les égoutiers, les avocats, … tous sont appelés à participer à ce «vendredi noir» comme le qualifient déjà les principaux syndicats.

Car pour bien souligner que leur mobilisation reste intacte et leur détermination toujours aussi puissante, les syndicats ont déjà annoncé l’objectif en prévenant les Franciliens et les Franciliennes: «zéro métro, zéro bus, zéro RER, les stations et gares fermées» 

Des mouvements sont annoncés (et prévisibles) dans toutes les grandes villes de France, et le 24 janvier risque bien de ressembler à ces nombreuses journées de manifestations, organisées dans les dernières semaines de l’année 2019.

À lire aussi: Grève RATP : il monte dans le RER par la fenêtre et devient un héros sur Twitter - vidéo

À lire aussi: Des "Marches aux Flambeaux" ce soir contre la réforme des retraites

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une nouvelle journée de galère pour les usagers ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-