L’instruction en famille (IEF) ne sera pas (encore) interdite à la rentrée 2021

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

L’instruction en famille (IEF) ne sera pas (encore) interdite à la rentrée 2021

Publié le 16/08/2021 à 19:02
©Shutterstock
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les menaces qui pèsent sur l'instruction en famille inquiètent les familles qui y ont recours, pour des raisons aussi diverses qu'une situation de handicap, de harcèlement, entre autres motifs personnels comme le choix d'une méthode particulière d'enseignement. Ainsi que tous ceux qui sont attachées à cette liberté attaquée depuis peu sous couvert de lutte contre le séparatisme. Le Conseil constitutionnel vient d'en valider la réforme le 13 août. Est-elle désormais interdite ?

Premier point important : pour la rentrée scolaire de septembre 2021, l’instruction en famille (IEF) continue d'être soumise au régime déclaratif. Le « régime d’autorisation » ne prend effet qu'à partir de la rentrée 2022-2023. 
 
Ensuite, voici ce que dit la loi, telle qu’affichée sur le site Internet du Sénat : « Par dérogation, l’autorisation prévue par l’article L. 131-5 du code de l’éducation est accordée de plein droit, pour les années scolaires 2022-2023 et 2023-2024, aux enfants régulièrement instruits dans la famille au cours de l’année scolaire 2021-2022 et pour lesquels les résultats du contrôle organisé en application du troisième alinéa de l’article L. 131-10 du même code ont été jugés suffisants.»
Pas de changement à la rentrée 2021
 
Autrement dit, les enfants bénéficiant d’une instruction à domicile durant l’année 2021-2022 pourront poursuivre ce mode d’instruction pour les deux années scolaires suivantes sans être soumis au régime d’autorisation. À noter que sous le régime déclaratif d’IEF, il suffit d’envoyer un courrier déclaratif à l’inspection académique et à la mairie comme l’explique très bien Maja Mijailovic sur son compte Instagram. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site de l'association LED'A pour trouver une lettre-type de déclaration d'inspection à domicile.
 
Enfin concernant le « régime d’autorisation », le Conseil constitutionnel a estimé par «  une réserve d'interprétation » qu'il appartiendra sous le contrôle du juge « au pouvoir réglementaire de déterminer les modalités de délivrance de l'autorisation d'instruction en famille conformément à ces critères et aux autorités administratives compétentes de fonder leur décision sur ces seuls critères excluant toute discrimination de quelque nature que ce soit. »
 
Comme le précise LED'A : «  Les associations veilleront à ce que cette réserve d’interprétation soit respectée par le gouvernement lorsqu’il procédera à la rédaction du décret d’application. »

L'instruction en famille n'est donc pas totalement interdite mais en sursis relatif : elle n'est plus un droit fondamental mais une exception, soumise à de nombreuses contraintes. 

Le Conseil constitutionnel, qui a récemment validé des mesures aussi contestées que le pass sanitaire ou la loi bioéthique, continue donc sur sa lancée. Un lien avec la pression vaccinale qui se dirige désormais vers les adolescents, en attendant les enfants ?

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




2 + 2 = ?

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-