Adjoint

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  
Jeudi, Septembre 13, 2018 - 07:42

L'adjoint au maire de Montluçon, chargé des festivités et de la logistique de la municipalité, a été placé en garde à vue mardi. Il est soupçonné de corruption de mineur et de détention d'images à caractère pédopornographiques. L'usage de produits stupéfiants lui est aussi reproché.

Mercredi, Juillet 25, 2018 - 19:16

Samedi, un couple qui devait se marier à la mairie d'Izon en Gironde a découvert que la mairie était fermée et qu'ils avaient été oubliés. Un adjoint est venu en catastrophe célébrer le mariage.

Lundi, Juillet 2, 2018 - 18:05

Stéphane Baron, adjoint aux sports de la mairie de Villepinte en Seine-Saint-Denis, a utilisé la signature de l'un de ses collègues pour boire "quelques" verres aux frais de la mairie. Youssef Jiar, dont l'identité a été usurpée, a porté plainte.

Jeudi, Juin 7, 2018 - 08:13

L'enquête sur la mort de Magali, jeune femme de 24 ans retrouvée étranglée à Montmorillon dans la Vienne lundi, se poursuit. Principal suspect, son ex-compagnon, Julien S., a été arrêté mardi et a rapidement avoué les faits.

Lundi, Mai 14, 2018 - 11:12

Le 12e adjoint au maire de Vénissieux, Thierry Vignaud, a passé le weekend-end en garde à vue. Il a été interpellé ivre samedi soir à Lyon après des violences commises dans une brasserie.

Mercredi, Novembre 8, 2017 - 11:16

Dans son édition de ce mercredi, "Le Canard enchaîné" appuie les révélations de "Capital" selon lesquelles Anne Hidalgo aurait été payée par le ministère du Travail alors qu'elle était accaparée par ses tâches parisiennes entre 2000 et 2002. Selon l'hebdomadaire, ce n'est qu'au bout de ces deux ans qu'elle se serait jugée incapable d'assurer ces deux tâches. Et malgré un temps de travail réduit et ses demandes, elle aurait continué à percevoir un plein salaire.

Jeudi, Août 24, 2017 - 15:58

Dans "Le Parisien" de ce jeudi, notamment, des cadres socialistes accusent Benoît Hamon d'avoir financé le meeting de lancement de son "mouvement du 1er juillet" avec l'argent du parti (qu'il a en outre quitté depuis). Bastien Recher, l'ex-secrétaire général administratif de la campagne de Benoît Hamon, répond dans "L'Obs" et qualifie ces soupçons de "pitoyable(s)".