Analyses médico-légales

Jeudi, Juillet 12, 2018 - 07:29

Naomi Musenga, la jeune femme de 22 ans décédée en décembre dernier, après avoir été moquée par une opératrice du Samu, a succombé à une intoxication au paracétamol, due à une automédication prolongée. Le procureur de Strasbourg, qui a révélé les causes de la mort, a aussi annoncé qu'il allait ouvrir une information judiciaire contre X.