Bébé secoué

Jeudi, Mai 16, 2019 - 07:30

Mercredi 15, la cour d'assise de la Mayenne a condamné un homme de 44 ans pour avoir secoué à mort son bébé de cinq mois, sans doute exaspéreé par ses pleurs. L'homme expliquait que son enfant avait fait un malaise et qu'il voulait le faire "réagir".

Samedi, Mars 9, 2019 - 17:53

Un habitant des Hauts-de-Seine a été mis en examen mardi 5 pour avoir provoqué la mort de son enfant de deux mois. Il a succombé au syndrome du bébé secoué.

Vendredi, Novembre 30, 2018 - 07:49

Une nounou a été mise en examen mercredi dans l'Isère pour avoir secoué un bébé. L'enfant a été hospitalisée et pourrait garder des séquelles à vie. L'assistante maternelle l'aurait ainsi violentée à au moins deux reprises.

Vendredi, Juin 22, 2018 - 10:46

Une femme de 35 ans, nourrice d'enfants, placée mardi en garde à vue après la mort d'une fillette de 6 mois, prénommée Rose, a reconnu avoir tué la petite. L'enfant, qui a été inhumée, a succombé au syndrome du bébé secoué.

Jeudi, Mai 31, 2018 - 16:50

Le procès des parents de la petite Ambre, morte à un mois et demi après des semaines de mauvais traitements, a débuté mercredi à Saint-Omer. Le père est poursuivi pour torture et actes de barbarie sur sa fille et violences sur sa compagne, la mère est mise en cause pour l'avoir laissé faire.

Lundi, Mars 12, 2018 - 16:55

January Neatherlin, qui se disait nourrice, a été condamnée à 21 ans de prison vendredi dans l'Oregon aux Etats-Unis. En charge de sept enfants, elle les droguait chaque jour pour pouvoir aller faire du sport et se faire bronzer.

Mardi, Août 22, 2017 - 17:56

Un couple de femmes qui avait réussi à adopter un bébé dans l'Iowa, aux Etats-Unis, en 2014, avant qu'il ne soit rendu à ses parents biologiques puis tué par son père quelques semaines après, a récemment obtenu gain de cause en justice, après le verdict du procès qui les opposait à leur ancien avocat.

Mercredi, Avril 12, 2017 - 08:19

Des chercheurs américains ont mis au point un test sanguin permettant de détecter les symptômes du syndrome du bébé secoué. Car dans 30% des cas, les médecins passeraient à côté du diagnostic faute d'informations précises.

Contributeurs

EN DIRECT