Démantèlement

Vendredi, Octobre 28, 2016 - 20:45

Après avoir erré pendant près de 48 heures aux abords des décombres de la Jungle en cours démolition, de nombreux jeunes migrants de Calais ont finalement accepté d'être acheminés dans des centres spécialisés éloignés de la Côte d'Opale ce vendredi. Depuis le 17 octobre, 1.451 mineurs isolés ont été "mis à l'abri" en France, tandis que le Royaume-Uni a accepté d'en accueillir 274.

Jeudi, Octobre 27, 2016 - 10:29

Alors que la "Jungle" de Calais a été en grande partie évacuée depuis lundi, un groupe de jeunes s'est massé ce jeudi matin devant le centre de transit du camp. Les forces de l'ordre les ont repoussé sans violence. Ces mineurs espèrent profiter des accords franco-britanniques qui permettent à ceux ayant de la famille au Royaume-Uni d'y effectuer leur demande d'asile.

Mercredi, Octobre 26, 2016 - 17:34

Il y a encore quelques jours, le site accueillait au moins 5.000 migrants. Il est maintenant presque vide et en flammes. La Jungle de Calais est littéralement en train de partir en fumée.

Mercredi, Octobre 26, 2016 - 12:26

Plus que "1.000 personnes" restaient à évacuer dans la "Jungle" de Calais, ravagée dans la nuit par des incendies, tandis que les files de migrants s'allongeaient et que les travaux de démolition reprenaient dans le calme.

Mercredi, Octobre 26, 2016 - 06:55

L'évacuation de la "Jungle de Calais" a connu des incidents dans la nuit de mardi à ce mercredi avec un incendie qui a provoqué l'explosion de bonbonnes de gaz. Les CRS dépêchés sur place ont également été la cible de jets de pierre. Plusieurs milliers de migrants ont été évacué du plus grand bidonville de France depuis lundi.

Mardi, Octobre 25, 2016 - 13:30

De nombreux réfugiés de la Jungle de Calais ont préféré attendre plutôt que de partir dans les bus dès lundi. En cause, la peur de devoir abandonner son rêve de Royaume-Uni et une certaine méfiance entre les communautés. Ainsi, alors que les Soudanais ont quitté les bidonvilles en masse hier, la journée de ce mardi devrait être marquée par les départs des Afghans.

Lundi, Octobre 24, 2016 - 20:58

Une petite centaine de migrants éthiopiens a profité du démantèlement de la Jungle de Calais ce lundi pour dénoncer les les persécutions dans son pays. Les réfugiés ont parcouru les 300 mètres de route de la zone industrielle en agitant des drapeaux aux couleurs de l’ethnie oromo.

Lundi, Octobre 24, 2016 - 18:24

Si l'évacuation de la Jungle de Calais a démarré ce lundi dans le calme, politiques et associations mettent en garde contre un optimisme excessif sur le déroulement de ce gigantesque transfert. "On va voir dans les jours qui suivent", a confié un député PS tandis que la maire LR de Calais, Natacha Bouchart s'inquiétait de l'après. "Nous n'avons aucune garantie, aucun dispositif pour nous confirmer qu'il n'y aura plus ces difficultés par lesquelles nous passons depuis maintenant trois ans", a-t-elle soutenu.

Lundi, Octobre 24, 2016 - 13:36

L'évacuation totale de la Jungle de Calais qui a démarré ce lundi matin se poursuit dans le calme et à un rythme soutenu. En fin de matinée, la file d'attente faisait 200 m de long. Soit "1.500 personnes" selon le président de France Terre d'asile. Mais, malgré ce bon départ, la réserve est de mise au sein du gouvernement.

Lundi, Octobre 24, 2016 - 12:14

Le démantèlement a débuté à Calais avec le départ des premiers cars emmenant les migrants vers les Centre d'accueil et d'orientation.

Lundi, Octobre 24, 2016 - 10:43

La préfecture du Pas-de-Calais a réfuté ce lundi 24 les affirmations de trois syndicats de journalistes, qui dénonçaient samedi les restrictions d'accès à la "Jungle", lors de l'opération d'évacuation de la "Jungle". Pour cette intersyndicale, "les pouvoirs publics ne veulent pas de témoins". La préfecture a rétorqué n'avoir "rien à cacher", invoquant les impératifs d'une "logistique d'ampleurs".

Lundi, Octobre 24, 2016 - 08:13

Une soixantaine de bus et plus de 1.200 policiers ont été mobilisé alors que l'évacuation d'au moins 6.000 migrants de la "Jungle" de Calais a débuté ce lundi matin, prélude au démantèlement du plus grand bidonville de France. Mais certains l'affirment déjà, ils comptent rester pour tenter, encore, de gagner le Royaume-Uni.

Pages