Maladies Cardiovasculaires

Mardi, Octobre 25, 2016 - 12:03

Selon une étude publiée ce mardi par l'Inserm et l'Assurance maladie, près d'un Français sur deux est en surpoids entre 30 et 69 ans, et plus de 15% de cette tranche d'âge est touchée par l'obésité. Sont considérées comme obèses les personnes dont l'indice de masse corporelle (IMC) est égal ou supérieur à 30. Entre 25 et 30, on parle de surcharge pondérale.

Mardi, Octobre 18, 2016 - 16:15

Selon une étude, la somme totale des coûts directs et indirects pour la société américaine des perturbateurs endocriniens est colossale. Elle représenterait pas moins de 2,33% du PIB.

Vendredi, Octobre 14, 2016 - 08:13

Un Français sur 300 souffre de problèmes liés au cholestérol dont l'origine est héréditaire, et sans lien avec son mode de vie. Pour comprendre le mécanisme génétique de ce problème, un vaste programme scientifique démarre à nantes.

Jeudi, Octobre 13, 2016 - 07:59

Les opérations visant à réduire l'obésité ne sont pas des actes anodins. Ils nécessitent un suivi, mais surtout un parcours préopératoire qui est loin d'être toujours respecté.

Mercredi, Septembre 14, 2016 - 07:26

Si les recherches ont mis tant de temps pour comprendre les dangers du sucre, équivalent à ceux du gras dans l'obésité et les maladies cardiovasculaires, c'est notamment car le lobby sucrier n'a pas hésité à rémunérer des scientifiques pour adoucir leur conclusion.

Lundi, Septembre 12, 2016 - 14:55

Largement diabolisées par la communauté scientifique, les statines, médicaments anti-cholestérol utilisés pour prévenir les risques de maladies et d'incidents cardiovasculaires seraient en réalité très efficaces, leurs effets secondaires indésirables seraient exagérés, révèle une récente étude.

Mercredi, Août 17, 2016 - 16:59

Les habitants d'Europe de l'Ouest, et notamment les Français, meurent désormais plus de cancers que de maladies cardiovasculaires, qui étaient encore récemment la première cause de mortalité.

Mardi, Août 2, 2016 - 16:06

Privilégier les protéines végétales aux protéines d'origine animales permettrait d'augmenter son espérance de vie. C'est le résultat d'une étude publiée lundi et menée par des chercheurs de l'université de Harvard. Les résultats montrent qu'une diminution minime des protéines animales réduit le risque de mortalité de 10%.

Pages

Contributeurs

EN DIRECT