Philippe Laflaquière

Vendredi, Mars 16, 2018 - 10:58

Le juge d'application des peines, qui a décidé d'accorder à Bertrand Cantat sa libération conditionnelle en 2007, a écrit une tribune publiée sur le site de France info dans laquelle il dénonce "la dictature de l'émotion" et regrette que "l'institution judiciaire" soit devenue "secondaire".