Question prioritaire de constitutionalité

Samedi, Août 18, 2018 - 11:40

Le Tribunal de grande instance de Metz a décidé vendredi de ne pas reconnaître la validité d'un testament transmis par SMS, par un homme originaire de Lorraine et qui s'est suicidé en 2016. La mère du défunt, qui s'estime lésée, ne compte pas s'arrêter là.

Contributeurs

EN DIRECT