Baisse du chômage: 4.000 salariés de Pôle emploi risquent de perdre leur travail

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Baisse du chômage: 4.000 salariés de Pôle emploi risquent de perdre leur travail

Publié le 07/05/2018 à 11:17 - Mise à jour à 11:31
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est le revers de la médaille de l'amélioration des chiffres du chômage: Pôle emploi pourrait fortement dégraisser ses effectifs ces prochaines années. Les syndicats dénoncent cette orientation, moins de chômeurs (de catégorie A) ne signifiant pas forcément un besoin d'encadrement moindre.

La situation pourrait sembler ironique si elle n'était pas un sérieux problème pour les salariés concernés: la baisse du chômage, si elle se confirme dans la durée, pourrait entraîner des milliers de suppressions de postes chez… Pôle emploi.

Selon une information du Journal du dimanche, pas moins de 4.000 postes d'agents de l'organisme public pourraient disparaître d'ici 2022 si la baisse du chômage continue. Pôle emploi compte actuellement 55.800 agents et va déjà encaisser dès cette année la baisse du nombre de contrats aidés.

Les syndicats se sont emparés de la question et ont tiré la sonnette d'alarme rappelant leur argument: ce n'est pas parce que le chômage baisse que la charge des agents baisse également. Et pour cause: la "baisse du chômage" sur laquelle se base la communication gouvernementale est la baisse (bien réelle) de la catégorie A, soit des chômeurs qui n'ont réellement aucun emploi. Mais cette baisse s'explique par le basculement de nombreux demandeurs d'emplois dans les catégorie B et C, à savoir des chômeurs ayant retrouvés un emploi soit de courte durée, soit peu payés par rapport à l'ancien poste, et qui permet de continuer à toucher une indemnité sous réserve de toujours chercher un emploi. Soit, dans les deux cas, des personnes toujours inscrites à Pôle emploi, et nécessitant donc un encadrement de la part des agents.

Lire aussi: Le chômage a poursuivi sa baisse au 1er trimestre 2018 

En outre, Pôle emploi devrait hériter de nouvelles missions avec le prochain Plan d'investissement dans les compétences dont le but sera de former un million de jeunes et un million de chômeurs peu qualifiés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des milliers de salariés de Pôle emploi pourraient finir au chômage.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-