Bourse de Paris: clôture en baisse ce mercredi 17 août 2016

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bourse de Paris: clôture en baisse ce mercredi 17 août 2016

Publié le 17/08/2016 à 18:33 - Mise à jour à 18:34
©Eric Piermont/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La Bourse de Paris a clôturé la séance de ce mercredi en baisse de -0,96%. L'indice CAC 40 a perdu 42,76 points à 4.417,68 points.

La Bourse de Paris a terminé dans le rouge ce mercredi 17 (-0,96%), les investisseurs jouant la prudence avant le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed). L'indice CAC 40 a perdu 42,76 points à 4.417,68 points, dans un faible volume d'échanges de 2,01 milliards d'euros. La veille, le marché parisien avait reculé de 0,83%. Parmi les autres marchés européens, Londres a cédé 0,50% et Francfort 1,30%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a reculé de 1,18%.

"Le marché se demande s'il n'a pas été trop optimiste en poussant les cours aussi haut" en juillet et début août, commente à l'AFP Alexandre Baradez, analyste d'IG France. "Le mouvement de prises de bénéfices entamé hier s'est maintenu", poursuit-il.

Après une ouverture en légère hausse, la cote parisienne a en effet rapidement changé de cap, les investisseurs attendant les fameuses "minutes", le compte-rendu de réunion de la Fed, qui seront publiées après la clôture des marchés européens.

Ils scruteront le document à la recherche d'indications sur un relèvement prochain des taux d'intérêt américains, et ce d'autant plus que le président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley, a averti mardi qu'une telle hypothèse était "possible" en septembre. Le même jour, Dennis Lockhart, le président de la Fed d'Atlanta, a jugé "approprié de relever les taux au moins une fois cette année". "Alors que le marché est en recherche de repères dans cette phase flottante, dès qu'il y a de gros éléments comme ces déclarations, il se crispe un peu", explique M. Baradez.

Côté indicateurs, la baisse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis a animé un peu la séance. Le taux de chômage au Royaume-Uni, stabilisé, n'a quant à lui pas suffi à rassurer les investisseurs. "Les incertitudes du Brexit ne vont pas disparaître prochainement, et nous nous attendons donc à une hausse du taux de chômage britannique tout au long de 2017", ont noté les analystes d'ING.

Du côté des valeurs, Aéroports de Paris (-1,48% à 92,72 euros) n'a pas profité d'une hausse du trafic des aéroports d'Orly et de Roissy-Charles de Gaulle, la grève du personnel navigant d'Air France ayant pour sa part généré une perte de trafic d'environ 145.000 passagers.

Les valeurs financières ont marqué le pas, à l'image de BNP Paribas (-1,40% à 43,41 euros), Axa (-1,62% à 17,92 euros), Crédit Agricole (-1,21% à 8,07 euros) et Société Générale (-1,94% à 30,79 euros). Les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier ont suivi la même tendance, Total perdant 0,38% à 43,35 euros, tandis que CGG lâchait 1,78% à 22,64 euros et Technip 0,66% à 50,85 euros.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La Bourse de Paris a clôturé la séance de ce mercredi en baisse de -0,96%.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-