Burger King France en "négociations exclusives" pour racheter Quick

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Burger King France en "négociations exclusives" pour racheter Quick

Publié le 28/09/2015 à 18:21 - Mise à jour à 18:41
©PFG/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Burger King France a révélé ce lundi être en "négociations exclusives" avec Qualium Investissement (groupe Caisse des Dépôts) pour acquérir la chaîne de restauration rapide franco-belge Quick. Dans l'Hexagone, les restaurants Quick basculeraient donc progressivement sous enseigne Burger King. La marque serait en revanche maintenue en Belgique, au Luxembourg, et hors d'Europe.

Ce mariage pourrait bien révolutionner l'industrie du fast-food en France. Burger King France, dont l'actionnaire principal est le groupe Bertrand, a révélé ce lundi être en "négociations exclusives" avec Qualium Investissement (groupe Caisse des Dépôts) pour acquérir la chaîne de restauration rapide franco-belge Quick.

En France, principal marché de Quick, ses restaurants basculeraient donc progressivement sous enseigne Burger King. La marque Quick serait en revanche "maintenue en Belgique, au Luxembourg, et hors d'Europe", a précisé le groupe français. "L'opération doit maintenant recevoir l'aval des représentants du personnel et des autorités de la concurrence".

Depuis de nombreuses années, la chaîne Quick, créée en 1971 par le baron François Vauxelaire, est l'objet de rumeurs de vente. En juin dernier, le quotidien économique belge L'Écho avait notamment fait part de la volonté de CDC Capital Investissement, une filiale de la Caisse des dépôts, de vendre Quick. La marque, qui représente près de 19.000 emplois et 509 restaurants, dont 400 en France, a d'ailleurs vu son chiffre d'affaires reculer de 4,2% à 4,03 milliard d'euros l'an passé, notamment en raison du retour sur le marché français de Burger King. Ces derniers mois, CDC avait donc mandaté deux banques, Goldman Sachs et Rothschild, afin de "conduire des négociations". Quatre ou cinq candidats américains avaient alors retenu son attention mais Burger King ne semblait pas en faire partie.  

Mais aujourd'hui, le géant américain veut rattraper son retard en France. Si sa vingtaine d'établissements français lui a permis de cumuler plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014, il occupe toujours la dernière place en terme de restaurants et d'emplois dans l'Hexagone, derrière Quick et McDonald's, arrivés 35 ans plus tôt. Or, le groupe Bertrand et Burger King International s'étaient fixés pour objectif de bâtir dans le pays un réseau de 350 à 400 restaurants sur une dizaine d’années, monopolisant donc une part de marché de l’ordre de 20 % à horizon 2023. Courant juillet, le directeur général de Burger King France, Jocelyn Olive, avait ainsi déjà annoncé une accélération de la mise en œuvre de ce programme d’expansion de la chaîne, sa capacité d'ouverture étant désormais de 60 restaurants par an.  

Et aujourd'hui, le groupe Bertrand s'est dit convaincu que cette nouvelle alliance entre Quick et Burger King "permettra de dessiner un nouveau paysage de la restauration rapide en France dans les prochaines années". Autrement dit, McDonald's, pour l'heure numéro 1 de la restauration commerciale en France, a du souci à se faire... 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Burger King a besoin de Quick pour rattraper son retard en France.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-