Chèque énergie en 2018: barème, plafond, montant, ce qu'il faut savoir

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 décembre 2017 - 16:44
Image
Dans l'électricité, 329.000 clients supplémentaires ont abandonné les tarifs réglementés de vente
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Le chèque énergie est une allocation permettant de faire face à ses dépenses énergétiques.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
A partir du 1er janvier 2018, le "chèque énergie" remplacera les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité. Ce nouveau dispositif permettra à quatre millions de ménages de toucher une allocation pour réduire leur facture d'énergie ou effectuer des travaux.

Il y a avait jusque-là les "tarifs sociaux" du gaz et de l'électricité. Place maintenant au chèque énergie, le nouveau dispositif permettant de modérer, via une allocation, les prix de l'énergie pour certains ménages.

Ferez-vous partie des quatre millions de Français pouvant bénéficier de cette aide? La formule d'obtention est en effet pour le moins "complexe". Elle dépend du "revenu fiscal de référence par unité de consommation", soit de la division du revenu fiscal qui figure sur votre avis d'impôt par un quotient dépendant de la taille de votre foyer (une unité pour la première personne, 0,5 pour la deuxième et 0,3 au-delà).

Les seuils de déclenchement sont approximativement de 7.700 euros maximum pour une personne seule, 11.550 euros pour un couple sans enfant, et à 13.860 euros pour un couple avec un enfant. Chaque enfant supplémentaire augmente le plafond de 2.310 euros.

Lire aussi: Une commune du Cher veut produire et consommer sa propre électricité

L'aide moyenne par ménage sera de 150 euros en 2018 (elle s'étalera entre 48 et 227 euros, là encore selon le revenu fiscal de référence). Une hausse pour 2019 a déjà été annoncée et l'aide moyenne devrait alors être de 200 euros. Le chèque sera envoyé au printemps, probablement en avril. Il permettra donc soit de faire baisser sa note énergétique soit de financer une partie des travaux de rénovation pour améliorer le bilan énergétique des logements. Pour l'instant mis en place dans quatre départements à titre d'essai, 90% des chèques énergie ont servi à payer des factures d'électricité ou de gaz.

Vous n'aurez aucune démarche à faire pour demander le chèque énergie. C'est l'administration fiscale qui, en se basant sur votre déclaration de revenus, détermine si vous êtes éligible au dispositif. A noter que si vous avez droit à ce versement, vous pourrez également bénéficier de quelques avantages comme la dispense de frais de mise en service d'un contrat si vous déménagez, ou l'impossibilité de vous imposer en hiver une baisse de la puissance énergétique délivrée en cas d'impayé.

À LIRE AUSSI

Image
Des roses rouges.
Bientôt les plantes pourront produire de l'électricité et la stocker
Aussi surprenant soit-il, des scientifiques suédois ont pu insérer des circuits électroniques à l'intérieur de roses. Grâce à cette prouesse et selon leurs conclusions...
25 novembre 2015 - 13:07
Société
Image
Des éoliennes
Transition énergétique: le Sénat fixe à 1.000 mètres la distance entre une éolienne et des habitations
Afin de protéger les riverains des nuisances sonores et malgré l'opposition des professionnels du secteur, le Sénat a augmenté ce mercredi de 500 à 1.000 mètres la dis...
18 février 2015 - 19:03
Politique
Image
Le délit d'expulsion illicite est puni par le code pénal de trois ans de prison et 30.000 euros d'am
Squats, loyers impayés, expulsions: la trêve hivernale s'applique-t-elle dans tous les cas
Depuis novembre, la trêve hivernale interdit en principe les expulsions de personnes ne payant pas leur loyer. Ce principe tolère cependant des exceptions et n'empêche...
20 décembre 2017 - 13:21
Société