Dieselgate: Renault n'annonce pas le vrai niveau d'émissions polluantes de ses véhicules selon un rapport

Dieselgate: Renault n'annonce pas le vrai niveau d'émissions polluantes de ses véhicules selon un rapport

Publié le 13/11/2016 à 10:24 - Mise à jour à 10:25
©Bertrand Guay/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enquête de la Direction de la répression des fraudes conclut que Renault annonce un niveau d'émissions polluantes de ses véhicules sous-estimé. La justice pourrait enquêter pour vérifier si cette erreur est délibérée ou non.

Est-ce un scandale comparable à ce lui qu’a vécu Volkswagen avec ses moteurs diesel que va bientôt connaître Renault? La Direction de la répression des fraudes a décidé de transmettre à la justice vendredi 10 les conclusions de son enquête sur les émissions polluantes des véhicules diesel de Renault.

Une enquête lancée peu après l’affaire des moteurs truqués du constructeur allemand cherchait à mettre en lumière d’éventuelles pratiques similaires chez les fabricants français. Elle a finalement mis en évidence que les véhicules Renault émettaient des niveaux de polluants, CO2 et NOx, nettement supérieurs à ce que la marque française avançait.

Les oxydes d'azote (NOx) sont une catégorie regroupant deux types de molécules polluantes: le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2). Ces dernières, très toxiques, parviennent à pénétrer profondément dans les voies respiratoires et peuvent altérer le bon fonctionnement des bronches et les rendre plus sensibles aux infections.

La vraie question reste de savoir si Renault a volontairement transmis des émissions de polluants erronées ou non. En l’état actuel de l’enquête, rien ne permet de l’affirmer et aucun système de « logiciels truqués » comme l’avait mis en place Volkswagen n’a été découvert. C’est cependant un coup dur pour le groupe qui pourrait voir la justice s’intéresser de plus près à la question. Le dossier a été transmis au parquet de Nanterre.

Le groupe automobile a rappelé "sa détermination à faire valoir ses droits pour défendre l'intérêt social de l'entreprise, ses salariés et ses actionnaires" rappelant que "les véhicules Renault ont tous et toujours été homologués conformément à la loi et aux réglementations. Ils sont conformes aux normes en vigueur" et "ne sont pas équipés de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Une enquête pourrait être menée afin de voir si cette sous-estimation est délibérée ou non.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-