Emploi: les PME se plaignent du manque de candidats "adaptés"

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Emploi: les PME se plaignent du manque de candidats "adaptés"

Publié le 17/05/2018 à 16:50 - Mise à jour à 16:59
©Jaubert/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les petites et moyennes entreprises peinent à recruter des candidats selon une étude. Elles se plaignent notamment de profils peu adaptés à leurs besoins.

C'est une étude menée conjointement par BpiFrance et l'Institut Coe-Rexecode publiée mardi qui relance le problème en apportant un chiffrage précis. Selon l'enquête 61% des petites et moyennes entreprises (PME) annoncent rencontrer des difficultés dans leurs projets de recrutement pour 2018.

La première cause évoquée par les dirigeants est largement majoritaire: dans 81% de cas évoqués par les employeurs, c'est l'absence de candidats "adaptés" au poste qui pose problème. Les dirigeants des TPE-PME estiment d'ailleurs que cette inadéquation repose largement sur épaules des candidats: 77% estiment que les candidats ne répondent pas aux attentes de l'entreprise, et seuls 27% estiment qu'une partie de la responsabilité puisse venir de l'entreprise et de son organisation.

Pourtant, la majorité des petites et moyennes entreprises ont décidé d'évoluer pour essayer de répondre au problème: 64% annoncent avoir changé leur organisation et 60% avoir modifié leur politique de recrutement. Mais seuls 18%, soit moins d'un sur cinq, a annoncé avoir décidé d'augmenter le salaire à l'embauche pour attirer de meilleurs candidats.

Voir aussi: Comme la croissance, l'emploi privé ralentit légèrement au premier trimestre 

Le problème est en tout cas loin d'être anecdotique et risque de largement déborder sur le seul aspect microéconomique de la vie des entreprises. En effet, 52% des entreprises interrogées qui témoignent de soucis de recrutement estiment que ce problème est le principal frein à leur croissance.

L'enquête a été réalisée entre le 10 et le 18 avril auprès de 320 entreprises de moins de 250 salariés et réalisant moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires,

Lundi 14, la Banque de France a annoncé que la croissance pour le deuxième trimestre 2018 serait de 0,3% soit un rythme de croisière qui rend très hypothétique les 2% de croissance espérée pour cette année de "reprise".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les PME se plaignent de la difficulté à trouver des profils adéquats.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-