Expérimentation du revenu de base: qui, où et combien?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Expérimentation du revenu de base: qui, où et combien?

Publié le 18/10/2018 à 20:51 - Mise à jour à 20:52
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Dix-huit présidents de département socialistes ont présenté mercredi un pré-projet de loi sur le revenu de base. Ils sont volontaires pour expérimenter cette fusion des aides sociales qui pourrait représenter 740 euros mensuels.

Le revenu de base pourrait bien arriver prochainement dans  18 départements. Les présidents de ces collectivités, toutes sous majorité socialiste, souhaitent expérimenter le revenu de base.

Si Emmanuel Macron avait balayé l'idée d'un "revenu universel" pour tous, tel que formulé par Benoît Hamon, il a inclus dans son "Plan pauvreté" l'idée pour 2020 d'un "revenu universel d'activité qui fusionne le plus grand nombre possible de prestations et dont l’État sera entièrement responsable", précisant que ce revenu serait soumis à "des droits et des devoirs supplémentaires". En contrepartie d'un "droit à être aidé et accompagné (...), nous veillerons à ce que les devoirs soient respectés" par les bénéficiaires.

Voir: Pauvreté - le revenu de base n'est "pas la bonne réponse", selon Griveaux

Mais cela devrait donc passer par l'expérimentation pour laquelle ces présidents de département ont présenté mercredi 17 un pré-projet de loi d'expérimentation à destination des parlementaires socialistes. Ce sera à eux de le porter le 17 janvier prochain à l'Assemblée nationale et le 6 mars au Sénat.

Principale cible de ce dispositif: les 34% de personnes éligibles au Revenu de solidarité active (RSA) qui n'en font pas la demande par manque d'information, par honte, ou parce que les démarches administratives leur semblent trop compliquées.

Deux idées sont évoquées: soit une fusion du RSA et de la prime d'activité, soit une fusion du RSA, de la prime d'activité et de l'APL. Au final ce revenu de base devrait représenter entre 550 euros et 740 euros par mois pour les bénéficiaires. Il a pour objectif d'être ouvert aussi bien aux chômeurs qu'aux travailleurs pauvres ainsi qu'aux 18-24 ans (exclus du RSA).

Les départements concernés sont les Alpes-de-Haute-Provence, l'Ardèche, l'Ariège, l'Aude, la Dordogne, le Finistère, le Gers, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Hérault, l'Ille-et-Vilaine, les Landes, la Loire-Atlantique, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Meurthe-et-Moselle, la Nièvre, la Seine-Saint-Denis, précise Libération.

Lire aussi:

Plan pauvreté: "8 milliards d'euros répartis sur quatre ans"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le revenu de base pourrait être expérimenté dans 18 départements socialistes.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-